Aller au contenu
Chronique de Catherine Beauchamp

Quoi regarder: Painkiller sur Netflix ou Dopesick sur Disney?

Quoi regarder: Painkiller sur Netflix ou Dopesick sur Disney?
Catherine Beauchamp / Cogeco Média

Quoi regarder: Painkiller sur Netflix ou Dopesick sur Disney?


Écoutez la chroniqueuse culturelle Catherine Beauchamp départager les deux documentaires qui portent sur l’oxycontin et la famille Sackler, au micro de l’animateur Patrick Lagacé. 


Après réflexion, elle est convaincue que les deux doivent être vus. 

«Dans Painkiller, on te prend par la main et on explique, via un agent du FBI et un procureur de l'État de la Caroline du Nord, un peu comment toute cette histoire s’est créée.»

«Dans Dopesick, la vision est complètement différente. On voit la vision d'un médecin de famille, donc il y a un côté peut être plus humain, plus à hauteur d'homme. Un médecin de famille qui a embarqué dans cette espèce de schéma où tout le monde s'est fait rouler dans la farine, tout le monde s'est fait entourlouper, qui, lui-même, a prescrit des médicaments à des patients pensant bien faire et qui s'est rendu compte qu'à un moment donné, les gens devenaient carrément dépendants.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Catherine Beauchamp

L’OSM se paye une soirée métal avec Voivod
Pour ou contre de payer pour visiter les Îles-de-la-Madeleine?
Hélène: «Je l'aime encore, même 35 ans plus tard» -Roch Voisine

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les grands titres
En direct
En ondes jusqu’à 05:30