Aller au contenu

Moins de classiques littéraires dans nos classes?

Moins de classiques littéraires dans nos classes?
Geneviève Pettersen / Cogeco Média

Devrait-on ramener les grands classiques de la lecture en classe?

C’est la question que pose l’animateur Luc Ferrandez à la chroniqueuse Geneviève Pettersen, alors que le journal de Montréal affirme que de plus en plus de classiques disparaissent du curriculum scolaire. 

Selon elle, ils ne sont pas totalement partis… mais pour certains, ils devraient.

«C'est des profs qui disent cela, qu'on devrait ramener des classiques s'ils sont partis. J'ai envie de te dire une première affaire. L'étudiante en moi aurait été très heureuse qu'ils soient tassés, les classiques.»

«À un moment donné, on ne peut pas juste faire ce que les étudiants veulent, mais il faut leur mettre les bons livres entre les mains. Puis, c'est là où moi, je décroche un peu. Je ne dis pas qu'il ne faut pas enseigner les classiques, mais il faut mettre les bons livres dans les mains des jeunes. Tu sais, il faut faire un match.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Céline Dion en Une du magazine Vogue!
Un nouveau documentaire signé Catherine Perrin
Véhicules électriques: Honda investira des milliards en Ontario

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00