Aller au contenu

Chaque année, le cancer du sein tue encore près de 5 000 Canadiennes

Chaque année, le cancer du sein tue encore près de 5 000 Canadiennes
Cancer du sein / Getty images/SimpleImages

Chaque année, le cancer du sein tue encore près de 5000 Canadiennes. À Montréal, les chercheurs tentent de déjouer les cancers du sein qui engendrent des métastases.

Écoutez l’animatrice Marie-Claude Lavallée en discuter avec Rebecca Cusseddu, chercheuse de l’Institut de recherches cliniques de Montréal.      

Les mammographie de prévention aident grandement, mais certains cancers du sein font des métastases, parfois très discrètes.

À l'Institut de recherche clinique de Montréal, l'IRCAM, on travaille très fort en ce moment pour lutter contre ces cellules de la tumeur primaire qui s'échappent pour aller créer des tumeurs secondaires dans le corps.

«C’est que certaines cellules vont commencer à proliférer, certaines vont s'échapper, passer par la circulation sanguine, puis arriver dans d'autres organes et former des métastases. Certaines vont être visibles et d'autres non. Alors, on va penser qu'une chirurgie va pouvoir guérir les personnes. Et puis, quelques années plus tard, même certaines fois des décennies, il va y avoir ce qu'on appelle des récidives lorsque les cellules vont vraiment se réveiller et reformer, donc des tumeurs secondaires et des métastases.»

«Il y a des cancers qui ne font pas de métastases ou très peu, dit la chercheuse. C'est sûr que la détection primaire, on va dire en amont, est très, très importante dans ce cas-là. Mais malheureusement, il y a des cancers qu'on dit beaucoup plus agressifs, par exemple, le cancer du sein her2 ou triple négatif, eux vont faire des métastases qui seront parfois détectées directement ou plus tard, encore une fois.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Marie-Claude Lavallée

Les suggestions d'Isabelle Marjorie Tremblay
Les Canadiens visent une quatrième victoire de suite samedi
Une reprise immobilière lente en 2024

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00