Aller au contenu
Soins intensifs

Des médecins craignent des ruptures de services dans les hôpitaux cet été

Des médecins craignent des ruptures de services dans les hôpitaux cet été
Un patient au soins intensifs. / Grafton Marshall Smith / The Image Bank / Getty Images

L'été s'annonce encore difficile cette année dans les hôpitaux, alors qu'on prévoit des ruptures dans les services, notamment aux soins intensifs.

Des médecins craignent des ruptures de services et de nombreux hôpitaux doivent limiter leur capacité d'admission aux soins intensifs en raison du manque criant de personnel. Le tout causant un effet domino...

Écoutez l'interniste intensiviste à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur, Amélie Boisclair, aborder la situation avec Philippe Cantin.

«On ne peut pas mettre n'importe qui aux soins intensifs comme dans d'autres départements spécialisés. Ça prend des gens qui sont formés pour faire ça. Une expertise spéciale, alors si on n'a pas assez de personnel, c'est tout simplement des lits qui ne sont pas disponibles pour accueillir des patients.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Philippe Cantin

«On s'imagine mal la pression qu'un athlète subit lorsqu'il prend la parole»
«En France, c'est House of Cards, mais dans le réel» -Philippe Léger
Que doit-on surveiller durant l'été?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00