Aller au contenu
37 chefs d'accusations : trump plaide non-coupable

«C'est extrêmement délicat et très grave dans ce cas-ci»

«C'est extrêmement délicat et très grave dans ce cas-ci»
Patrick Lagacé / Cogeco Média

Donald Trump fait face à 37 chefs d'accusation pour avoir dérobé à la Maison-Blanche des documents ultra secrets touchant à la sécurité nationale des États-Unis. 

Richard Fadden, un ancien patron du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), discute mardi avec Patrick Lagacé des agissements de l'ancien président. 

«Je n'étais pas surpris concernant le fait qu'il ait retenu quelques documents. C'était plutôt le contenu des documents: des secrets nucléaires, les commentaires sur les alliés, quelques documents touchant la défense des États-Unis. Ce sont des secrets très, très délicats. Et en plus de ça, comme vous le savez, il a été accusé d'entrave à la justice. Et ça, c'est un crime très sérieux.»

Selon le spécialiste, Donald Trump aurait déjà mis en danger des secrets américains en abordant certains sujets publiquement.

«Il semble croire qu'il a le droit absolu d'utiliser toutes les informations auxquelles il a accès, mais il ne semble pas accepter que ça peut avoir des conséquences très négatives, non pas seulement pour les États-Unis dans le sens institutionnel, mais aussi que ça peut affecter la vie de ses agents à l'étranger. Ça peut avoir d’immenses effets sur les marchés internationaux. Il y a une tournure d'esprit qui est très rare chez les chefs d'État ou d'un chef de gouvernement.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

«La popularité n'est pas un programme politique»
1er juillet: combien de personnes vont se retrouver dans la rue?
RBO et l'hommage du Cirque du Soleil

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30