Aller au contenu
Mieux connaître les avions-citernes

«Huit heures de vol, ça peut impliquer 60 largages»

«Huit heures de vol, ça peut impliquer 60 largages»
Un avion-citerne au travail. / Getty Images

La porte-parole de la SOPFEU, Karine Pelletier, nous parlait mercredi des horaires des pilotes d’avion-citerne. Le pilote de ligne à la retraite Jean Lapointe nous disait la même chose.

C’est un travail exigeant et la semaine prochaine, nombreux seront ceux qui devront se reposer. 

Jacques Rousseau a été pilote d’avion-citerne en 2020 et 2021. Il explique au micro de Patrick Lagacé quelles sont les difficultés liées aux avions-citernes en regard d'autres avions.

L'aspect physique, le nombre de largages, le pilotage à l'œil, sans GPS. Discussion passionnante.

On l'écoute...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Le plan de Dagher: «Ce que j'aime surtout, c'est son approche»
«Il ne faut pas l'oublier, Gaza, c'est une prison» -François Audet
«Je ne vous dis pas que c'est jamais arrivé» -David Bowles

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00