Aller au contenu

Meurtre de Sharron Prior en 1975: le cas résolu ce printemps grâce à l’ADN

Meurtre de Sharron Prior en 1975: le cas résolu ce printemps grâce à l’ADN
Une photo du dossier de la disparition de Sharron Prior, prise le 23 mai 2023. / La Presse Canadienne/Christinne Muschi

En mars 1975, dans Pointe-Saint-Charles, à Montréal, l'adolescente de 16 ans Sharron Prior avait été kidnappée. Quelques jours plus tard, son corps inerte fut retrouvé sur un terrain vague, à Longueuil… Le meurtre n’avait jamais été résolu (cold case), du moins jusqu’à tout récemment. 

Lors d'une conférence de presse tenue mardi après-midi, l'inspecteur en chef de la Division des crimes majeurs du Service de police de Longueuil, Pierre Duquette, a révélé qu'une percée scientifique dans le domaine de la généalogie génétique avait permis d'identifier l'auteur de cette affaire classée il y a 48 ans.

Avec l'aide du laboratoire de science judiciaire et médecine légale, les enquêteurs du service de police Longueuil ont pu confirmer que le meurtrier était Franklin Romine, un Américain mort en 1982.

Son corps a dû être exhumé pour qu'on puisse formellement identifier Franklin Romine.


Écoutez Éric Racicot, sergent détective au Service de Police de l’agglomération de Longueuil, à l’émission de Patrick Lagacé.


Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

À 99 ans, Janette Bertrand est loin d'avoir dit son dernier mot
En juin, il sera moins avantageux de vendre une propriété secondaire
Le Canadien faisait le bilan de sa saison plus tôt aujourd’hui

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00