Aller au contenu
Poursuite contre le milliardaire Robert Miller

Jeunes fille utilisée durant 15 ans: «Ils ont fermé les yeux»

Jeunes fille utilisée durant 15 ans: «Ils ont fermé les yeux»
En entrevue, Me Jean-Philippe Caron, au sujet de la poursuite déposée contre le milliardaire montréalais Robert Miller. / Cogeco Média

La Presse nous apprend qu’une nouvelle poursuite en justice vient d’être déposée contre le milliardaire montréalais Robert Miller.

La femme dit avoir été victime d’un «système planifié d’exploitation sexuelle de jeunes filles mineures ou récemment majeures».


Écoutez Me Jean-Philippe Caron, avocat au cabinet Calex Legal, qui représente la plaignante identifiée par les initiales A. B.


La plaignante réclame 8 millions de dollars à l’homme d’affaires et à ses collaborateurs.

«Les événements se sont déroulés sur une quinzaine d'années […] Il y a une multitude de choses qui ont été offertes. Pour nous, ce sont des principes de bases en psychologie qui ont été utilisés pour garder une emprise sur les jeunes victimes, qui étaient vulnérables […] Chaque fois qu'il y avait une relation sexuelle, il y avait une contribution et des cadeaux qui étaient donnés.» 

L’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth de Montréal est aussi visé par la poursuite.

«Pour nous, ils [’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth] ont fermé les yeux sur un comportement : quelqu'un louait une chambre d'hôtel sur une longue période et des jeunes filles rentraient une après l'autre dans ce lieu-là. Pour nous, il y avait une obligation d'agir dans cette circonstance-là et il y avait un aveuglement volontaire de l'institution.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Ce qui me fait peur, c'est l'idée de soumettre la Justice à la présidence»
«On connaissait la vedette, mais on ne connaissait pas le gars»
«On a beaucoup planifié et la communication était constante»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 18:00