Aller au contenu
Tarifs réduits d'électricité la nuit?

«Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme» -Pierre-Yves McSween

«Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme» -Pierre-Yves McSween
La chronique économique de Pierre-Yves McSween. / Cogeco Média

À l’occasion de sa chronique économique à l’émission Puisqu’il faut se lever, jeudi, Pierre-Yves McSween aborde la réduction possible du coût de l'électricité au Québec la nuit.

Le ministre de l’Énergie a affirmé que les Québécois consomment mal leur électricité. Pour les encourager à modifier leurs habitudes, Pierre Fitzgibbon songe à réduire les tarifs la nuit.

Afin de traiter de cette idée de M. Fitzgibbon, le chroniqueur du 98.5 cite le mathématicien et chimiste Antoine de Lavoisier: «Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.»

«Si tu es prêt à me donner un rabais, elle est où la pogne? Car je ne crois pas à ce rabais. Je suis allé voir les rapports d’Hydro-Québec…»

Autre sujet traité :

  • Doit-on revoir les subventions et avantages liés aux véhicules électriques?

C’est une question qui revient souvent, mais elle est primordiale. Les gouvernements doivent afficher leurs couleurs…

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Pierre-Yves McSween

L’IPC a connu une baisse depuis avril 2024
«Ça fait en sorte que des petits joueurs ne peuvent pas émerger»
Bombardier digère mal l’arrivée de Boeing…

Vous aimerez aussi

0:00
8:31
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00