Aller au contenu
Incendie mortel à Montréal

Place D'Youville : «Il y a eu des visites, mais l'arrondissement n'a pas agi»

Place D'Youville : «Il y a eu des visites, mais l'arrondissement n'a pas agi»
Luc Ferrandez / Cogeco Média

Radio-Canada a obtenu des documents qui montrent que le bâtiment patrimonial où s’est produit l’incendie mortel à la Place D'Youville a fait l’objet de nombreux avis d’infraction de la part du Service sécurité incendie Montréal depuis 2009.

Le 98.5 a demandé une entrevue aux responsables de la Ville de Montréal. Par voie de message-texte, l’attaché de presse de la ville a déclaré que le dossier étant sous le coup d'une enquête, il était délicat d’en parler.

En entretien avec Luc Ferrandez, le conseiller de la Ville du district de Marie-Clarac et vice-président de la Commission de la sécurité publique et maire suppléant de Montréal-Nord, Abdelhaq Sari, aborde la responsabilité de la Ville de Montréal dans la tragédie qui a coûté la vie à sept personnes, devenant ainsi l'incendie le plus meurtrier à Montréal en 50 ans.

«Depuis un mois, il y a un véritable puits sans fond dans les révélations négatives par rapport à ce dossier qui n'arrête pas de s'accumuler et c'est de plus en plus un cafouillage. Et c'est très inquiétant. Pour le bénéfice de tout le monde, peut être qu'il faut rappeler que cet immeuble-là, on avait appris qu'il n'y avait pas de fenêtres. Après ça, on a compris qu'il y avait des permis de transformateur qui ont été émis à plusieurs propriétaires qui avaient des plans non conformes. Et aussi on a levé le drapeau rouge, l'administration s'est enterrée dans un mutisme, a refusé d'envoyer ça à la vérificatrice générale. Et à la fin, maintenant, on apprend que le (Service des incendies de Montréal) avait effectué plusieurs visites...»

On l'écoute...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Fosses communes: est-ce vraiment le bon terme?
«C'est évident que c'est une bombe!» -Ferry de Kerckhove
Tour de table: souffrez vous de blurring?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00