Aller au contenu
Revue de presse

Les garçons victimes d'inégalités scolaires

Les garçons victimes d'inégalités scolaires
Jeune écolier / Photo : damircudic / E+ / Getty Images

Le journaliste de La presse Yves Boisvert s'est penché sur les raisons pour lesquelles les filles sont plus performantes que les garçons à l'école, dans un reportage paru dimanche.

Élisabeth Crête aborde les facteurs expliquant ce phénomène lors de sa revue de presse dimanche, à l'émission Même le week-end.

«Dès l'âge de deux ans, on peut voir que les filles ont plus de capacités [congitives] que les garçons et les recherches ont remontées jusque dans le ventre de la mère», rapporte l'animatrice. 

Elle explique que les garçons seraient beaucoup plus affectés par les facteurs extérieurs de la grossesse tels que l'alcool, le stress ou la fatigue. 

L'article met également l'accent sur quelques pistes de solutions qui permettraient de remédier à ce problème.

Autre sujet de la revue de presse : 

  • Sophie Thibealut s'est retirée des ondes en raison d'un cancer de la peau
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

Le Service de sécurité des incendies réagit à la version des deux restaurateurs
Société distincte : «Une série qui navigue entre le réel et le surréel»
«On dirait qu'on pardonne un peu tout à Christian Dubé»-Antonine Yaccarini

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00