Aller au contenu
Chronique économique de Pierre-Yves

Subventions à Volkswagen: le «leurre fiscal» sans fin

Subventions à Volkswagen: le «leurre fiscal» sans fin
Le logo de la multinationale de l'automobile, Volkswagen / AP Photo/Markus Schreiber

Le gouvernement du Canada a fait une offre alléchante à Volkswagen pour convaincre les dirigeants de l’entreprise d’installer leur énorme usine de fabrication de batteries pour les véhicules électriques au pays.

Il s’est engagé à verser des subventions de 13 milliards de dollars sur une période de 10 ans au constructeur automobile allemand.

Écoutez le chroniqueur économique Pierre-Yves McSween qui parle du leurre fiscal gouvernemental pour attirer des entreprises à installer des infrastructures dans un pays.

«Ça n’a jamais de fin. Froidement, on va payer une entreprise pour lui fournir une partie d’usine et de la main-d’œuvre pour fabriquer des batteries qui vont aller dans des voitures qu’on subventionnera à l’acheteur… Pour que l’entreprise puisse faire du profit avec nous autres, par nous autres, pour nous autres. C’est merveilleux! [...] Les entreprises font des enchères mondiales. Nous avons des jobs à offrir, nous avons une usine de la dimension de 350 terrains de football à offrir... Qui dit mieux? Je suis ironique, mais quel choix avons-nous? Volkswagen s'achète une place au paradis. En quelque sorte, le gouvernement du Canada se met à genoux.»

En 2022, les revenus de Volkswagen ont été de 279 milliards d’euros et de 15,9 milliards d’euros de bénéfices nets.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Réduflation: «Une arnaque au vu et au su des gouvernements» -Nathalie Normandeau
Agressions sexuelles dans un resto-bar: des victimes potentielles recherchées
«L'ONU utilise le mot famine pour décrire ce que vivent les Gazaouis»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00