Aller au contenu
Place accordée aux appareils électroniques

«On se connecte par automatisme» -Carolanne Campeau

«On se connecte par automatisme» -Carolanne Campeau
Adulte et enfant qui utilisent leur appareil électronique respectif / Photo : mactrunk / iStock / Getty Images Plus / Getty Images

Plusieurs personnes ont été forcées de mettre de côté leurs appareils électroniques en raison de la tempête de verglas, mercredi, qui a coupé l'électricité à de nombreux Montréalais. 

À l'émission Même le week-end, Carolanne Campeau, coordonnatrice du volet jeunesse de l’initiative PAUSE, discute samedi de la place que prennent les écrans au quotidien. 

«L'un des grands constats, c'est que l'on se connecte par automatisme. Ce sont des réflexes que l'on a développés face à un contexte environnemental, l'hyperconnectivité, qui nous pousse à nous connecter.»

Elle explique que le virage numérique s'est fait plus rapidement que prévu et a poussé la population face à certains risques de façon inconsciente au départ.

Mme Campeau souligne qu'un excellent moyen de se détacher des appareils électroniques est de prévoir des activités «hors lignes».

Écoutez l'intégralité de l'entrevue...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

Les chroniques les plus mémorables de Frédéric Labelle et Élisabeth Crête
Un jeune auditeur nous parle de son départ de la maison familiale
«On dirait qu'on pardonne un peu tout à Christian Dubé»-Antonine Yaccarini

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30