Aller au contenu
Intimidation et incitation à la violence

Affaire Richard Martel: «Les gars jouaient avec le gun sur la tempe»

Affaire Richard Martel: «Les gars jouaient avec le gun sur la tempe»
Richard Martel / La Presse Canadienne

Richard Martel, le député conservateur dans le comté fédéral de Chicoutimi-Le Fjord, se retrouve dans l’eau chaude. Un article du Quotidien à Chicoutimi cite d’anciens joueurs qui l’accusent d’intimidation, d’incitation à la violence et d’avoir créé des traumatismes.

Ces accusations concernent son ancien travail d’entraîneur dans la Ligue junior majeure du Québec. 

Est-ce que sa carrière politique pourrait être en jeu?

Écoutez Mélanie Côté, chef de pupitre du journal Le Quotidien.

«Il y a plusieurs mois, on a reçu une lettre d’un ancien joueur des Saguenéens de Chicoutimi. […] Il rapportait de l’abus psychologique de la part de Richard Martel et de l’intimidation envers les joueurs. Il s’en prenait particulièrement à une recrue. Ce jeune a fini par quitter l’équipe. C’est cette histoire qui aurait mené au congédiement de Martel en février 2011. […] On a tenté ensuite d’avoir d’autres témoignages.»

Tout récemment, Le Quotidien a pu recueillir le témoignage de Joël Perrault, qui a joué durant trois ans sous les ordres de Richard Martel alors qu'il portait les couleurs du Drakkar de Baie-Comeau. 

«Il a parlé d’intimidation et d’incitation à la violence, affirme Mélanie Côté. […] Il a expliqué que les gars jouaient avec le gun sur la tempe.»

Mélanie Côté a contacté Richard Martel par téléphone. Ce dernier ne semblait pas particulièrement surpris.  

-> Écoutez également Rodolphe Husny, ancien stratège conservateur et conseiller politique dans le gouvernement Harper. Ce dernier est aussi collaborateur à l’émission Le Québec maintenant.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Rodolphe Husny

La revue politique de la semaine
La revue de presse - désopilante - de Rodolphe Husny
«On a eu les fleurs pendant deux semaines, là, on va avoir le pot»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Parlons-nous
En direct
En ondes jusqu’à 20:00