Aller au contenu

Décès de Maureen Breau: l’Association des policiers demande une enquête publique

Décès de Maureen Breau: l’Association des policiers demande une enquête publique
La sergente Maureen Breau, tuée lors d'une intervention le 27 mars. / Sûreté du Québec

À la suite du décès de la policière Maureen Breau à Louiseville, le 27 mars, l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec demande une enquête publique.

On réclâme aussi que les policiers soient au courant de l’état mental d’une personne lors d’une intervention.

Écoutez Luc Ferrandez qui s’entretient à ce sujet avec Jacques Painchaud, président de l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec.

«Nous voulons une révision législative des critères de décision de la Commission d'examen des troubles mentaux du Québec et ce afin de mieux assurer la sécurité de la population. Vous comprendrez que, pour nous, on a l'impression que les institutions chargées d'évaluer le risque ont une gestion du risque qui n'est peut-être pas connue des autorités et qui n'est  certainement pas connue de la population. Il y en a trop de situations où des gens qui devraient être encadrés ou avoir un suivi, une tutelle, du moins pas en liberté se retrouvent parmi la communauté.»

«Nous voulons une révision législative des critères de décision de la Commission d'examen des troubles mentaux du Québec et ce afin de mieux assurer la sécurité de la population. Vous comprendrez que, pour nous, on a l'impression que les institutions chargées d'évaluer le risque ont une gestion du risque qui n'est peut-être pas connue des autorités et qui n'est certainement pas connue de la population. Il y en a trop de situations où des gens qui devraient être encadrés ou avoir un suivi, une tutelle, du moins pas en liberté se retrouvent parmi la communauté.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Ferme Pastel: du chauffage à la biomasse pour des fleurs cultivées au Québec
Transports en commun: «un choix déchirant pour les Montréalais» -Luc Ferrandez
Un documentaire signé par Boucar Diouf

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les grands titres
En direct
En ondes jusqu’à 05:30