Aller au contenu
Sandro Grande

«À la fin de la rencontre, nous on le croyait sincère» -Paul St-Pierre-Plamondon

«À la fin de la rencontre, nous on le croyait sincère» -Paul St-Pierre-Plamondon
Paul St-Pierre-Plamondon, chef du Parti québécois / Evan Buhler / La Presse Canadienne

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, a accepté les excuses de l’ex-joueur de l’Impact de Montréal, Sandro Grande, pour ses propos tenus en 2012 après l’attentat au Métropolis.

Les deux hommes se sont rencontrés ce week-end pendant plus d’une heure. 

Lors d’une conférence de presse à Laval, jeudi dernier, Sandro Grande a qualifié d’inacceptable son intervention sur les médias sociaux en septembre 2012 au cours de laquelle il avait écrit que le tireur de l’attentat commis au Métropolis avait commis l’erreur de rater sa cible, la première ministre Pauline Marois. 

Dans son message aujourd’hui, Paul St-Pierre Plamondon a raconté qu’il avait trouvé en Sandro Grande un homme sincère dans ses excuses.

Écoutez le chef du Parti Québécois aborder avec Patrick Lagacé la rencontre entre les deux hommes et son désir de tourner la page et de «regarder en avant».

Plus avec Patrick Lagacé

Transplanter des masses de neurones dans le cerveau : ça fonctionne!
Quiz musical de MC Gilles: spécial voyage dans le sud
Spécial jazz et amour

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Quart de nuit
En ondes jusqu’à 03:00
En direct
75