nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2

Hockey masculin: il reste encore des trucs à peaufiner au sein d'Équipe Canada

Hockey masculin: il reste encore des trucs à peaufiner au sein d'Équipe Canada
Photo: La Presse canadienne

GANGNEUNG, Corée, République de — Plusieurs Canadiens se demandent de quoi aura l'air leur équipe masculine de hockey sans les joueurs de la Ligue nationale aux Jeux olympiques de Pyeongchang. L'entraîneur-chef Willie Desjardins pourrait bien être un de ceux-là.

Quand on lui a demandé si son équipe répond à ses attentes, Desjardins y est allé d'une réponse particulière à la veille du premier match d'Équipe Canada dans le tournoi olympique, face à la Suisse.

«Je ne sais pas si elle y a complètement répondu, a dit l'ex-entraîneur des Canucks de Vancouver. Quand les gars n'avaient pas encore leur place, ils se donnaient davantage. Une fois leur place acquise, ils se sont mis à vouloir éviter les blessures. On a eu une petite baisse de régime. J'espère qu'on retrouvera bientôt l'équipe prête à tout donner de nouveau.»

Desjardins a aussi été très franc quant au genre d'appui auquel peut s'attendre son club sans les gros noms de la LNH. «C'est difficile à dire. Je pense que certains au Canada sont déçus que les joueurs de la LNH n'y soient pas, a-t-il expliqué. Je pense que c'est à nous d'aller les chercher. Si nous nous donnons à fond, je pense qu'ils nous appuieront. Si nous ne le faisons pas, ils ne nous encourageront pas. C'est à nous de décider.»

Desjardins admet également que ses joueurs, provenant tous des ligues européennes mis à part trois patineurs des ligues mineures nord-américaines, devront tous produire à l'attaque. «Nous avons une forme d'équilibre et nous devrons nous rabattre sur une attaque en comité, a-t-il imagé. Je pense que nous serons très bons sur les unités spéciales.»

Bons mots

Les entraîneurs des deux équipes n'ont pas manqué d'encenser leurs adversaires, mercredi. «Les Canadiens, il n'y aura pas de surprise, a indiqué l'entraîneur suisse, Patrick Fischer. Ils y vont toujours à fond de train, avec beaucoup de coeur et du hockey 'nord-sud'. Nous jouons un peu de la même façon.»

Desjardins a quant à lui rappelé la fiche de la Suisse contre le Canada au cours des dernières années: les Helvètes ont remporté deux des trois derniers affrontements contre les Canadiens. Ils ont aussi une fiche de 4-5-0 lors des neuf dernières rencontres olympiques ou des Championnats du monde. «On s'attend ce qu'ils jouent bien. C'est une bonne équipe, très rapide.»

Alors que d'autres équipes comptent sur des joueurs ayant une vaste expérience des matchs internationaux, certains des Canadiens en seront à leur première expérience. En rappelant que ses vétérans ont l'expérience de la LNH, Desjardins a admis que les «Olympiques représentent tout un défi».

«Les 10 premières minutes devraient être intéressantes, mais nos gars devraient s'y faire rapidement.»

Pour le capitaine Chris Kelly, l'équipe est prête.

«Une fois que vous portez ce chandail, vous ressentez une fierté, de la détermination, un sens de l'engagement. Vous voulez non seulement bien représenter vos coéquipiers, mais votre pays aussi. Nous avons plusieurs gars fiers dans ce vestiaire.»

En direct de 18:00 à 00:00
1594
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.