nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Djoko a modifié son service avec Andre Agassi

Djoko a modifié son service avec Andre Agassi
Facebook

MELBOURNE, Australie - Novak Djokovic, qui est de retour au jeu après avoir passé six mois hors des courts de tennis, se présentera aux Internationaux d'Australie avec un tout nouvel élan au service, en partie inspiré de celui d'Andre Agassi, espérant que sa blessure au coude est bien derrière lui.

Aucun joueur n'a récolté plus de titres aux Internationaux d'Australie que Djokovic, qui en totalise six. Jusqu'à ce qu'il se fasse éliminer au deuxième tour l'an dernier, il avait remporté cinq des six dernières éditions, entre 2011 et 2016.

Djokovic, 14e tête de série du tournoi, a disputé quelques matchs préparatoires en vue de son affrontement de première ronde face à Donald Young.

Vainqueur de 12 titres du Grand Chelem, Djokovic se trouve dans la même portion de tableau que la quatrième raquette mondiale Alexander Zverev, le numéro cinq mondial Dominic Thiem et le vainqueur du tournoi de 2014 Stan Wawrinka, qui a confirmé samedi qu'il serait de retour au Melbourne Park après six mois d'absence suite à une intervention chirurgicale au genou gauche.

Ces joueurs vedettes se trouvent tous dans la même moitié du tableau, de même que le champion en titre Roger Federer, qui était revenu d'une longue convalescence l'an dernier pour vaincre Rafael Nadal en finale.

Federer avait par la suite poursuivi sa saison en triomphant à Wimbledon, son 19e titre majeur, et avait terminé la saison au deuxième rang mondial derrière Nadal. La première raquette mondiale avait quant à lui remporté les Internationaux de France et des États-Unis.

Une situation qui donne de l'espoir à Djokovic.

«Les saisons de Roger et Rafa ont démontré que l'âge n'est qu'un chiffre, surtout dans le cas de Roger, a déclaré Djokovic, samedi, lors de la conférence de presse pré-tournoi. Il est un bon exemple de quelqu'un qui prend bien soin de lui, qui sait comment bien se préparer et qui excelle au bon moment.

«Il a remporté quelques tournois du Grand Chelem. Qui aurait prédit qu'après six mois d'absence il connaîtrait la saison qu'il a connue? Alors... tout est possible.»

Djokovic avait disputé 51 tournois majeurs consécutifs avant de se retirer des Internationaux des États-Unis l'an dernier durant sa période de rééducation.

Hors des courts de tennis, le Serbe de 30 ans a affirmé qu'il a apprécié le temps passé en famille, surtout lorsque sa femme, Jelena, a donné naissance à leur deuxième enfant en septembre — une petite fille nommée Tara.

Sur le terrain, il a passé du temps à s'entraîner avec Agassi et Radek Stepanek pour améliorer son élan au service, de perfectionner sa technique et de «libérer le poids mis sur le coude, évidemment c'est quelque chose que je dois faire puisque j'ai cette blessure».

Son service est maintenant moins dramatique, plus compact, et Djokovic semblait satisfait du résultat qu'il a obtenu lors de sa victoire face à Thiem plus tôt cette semaine, lors d'un match préparatoire.

«(Son service) n'est pas complètement différent, mais même ces petits changements ont fait une grande différence au niveau psychologique, a-t-il admis. J'avais besoin de temps pour m'adapter au changement, je devais comprendre si c'était bon ou pas pour moi.»

 

«C'est la première fois que je me présente ici sans avoir disputé de match officiel, a stipulé Nadal. Mais je me sens bien. J'espère vraiment être prêt. Je me sens couci-couça.»

La carrière de Nadal a été interrompue à de nombreuses reprises en raison des blessures, mais il croit que le circuit devrait réviser son calendrier après la vague de blessures qui s'est abattue sur les joueurs dans les dernières années.

«Il y a beaucoup trop de blessures sur le circuit. Je ne suis pas le seul à le dire, mais quelqu'un doit se pencher sur la situation, a-t-il décrété. Lorsque quelque chose comme ça se produit, tu dois prendre le temps d'analyser les causes.»

 

Le Québec maintenant - été 2018

En direct de 15:00 à 18:30

1373
100

Le Québec maintenant - été 2018

avec Marie-Claude Lavallée

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.