nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

«On est dans une situation assez fragile» - Claude Julien

«On est dans une situation assez fragile» - Claude Julien
La Presse canadienne - Graham Hughes

Échos de vestiaire. Défaite 4-1 contre les Sharks. Max Pacioretty - Phillip Danault - Tomáš Plekanec - Charles Hudon - Jeff Petry - Claude Julien

il y a 6 mois

On pourrait presque faire des copier-coller des points de presse de Claude Julien après les matchs des Canadiens.

Suite à la défaite de 4-1 contre les Sharks de San José au Centre Bell, Claude Julien a encore une fois dû réaffirmer un certain nombre de choses.

«Le niveau de compétition n’est pas là où il devrait être et les décisions (sur la glace) non plus, a d’abord déclaré le coach. La frustration fait qu’on prend beaucoup de mauvaises décisions sur la patinoire et ça nous coûte des buts et des matchs.»

L’entraîneur ne peut que noter le découragement de ses hommes qui grimpe au fur et à mesure des jeux ratés en cours de match.

Les commentaires sur la constance dans l’effort de ses hommes durant les rencontres deviennent récurrents. Encore mardi soir, Julien a noté l’importance que tous les joueurs soient au même niveau d’intensité pour espérer l’emporter.

«On est dans une situation assez fragile, a admis Julien. Il faut trouver le moyen de gagner un match pour reprendre la confiance. Ça va prendre un gros effort de chaque individu, il faut que ça arrive bientôt.»

Pourtant l’entraîneur estime que son équipe a eu un bon début de match.

«Il faut revenir à un état d’esprit où tout le monde est concentré sur ce qu’il a à faire et dans les deux sens de la patinoire, a réitéré Claude Julien. Il faut être engagé dans le match pendant 60 minutes.»

Julien avait prévenu ses hommes qu’il fallait absolument éviter de donner des surnombres aux Sharks pour maximiser les chances de succès.

«On n’a pas assez bien joué, a-t-il lancé. Il faut se regarder dans le miroir et accepter ses responsabilités. On va recommencer demain à expliquer tout ça, jusqu’à ce que tout le monde soit sur la même longueur d’onde.»

Claude Julien a répété que son approche ne changeait pas, en dépit de la situation actuelle et de la pression inhérente que peut mettre une organisation sur un entraîneur.

«Mon approche, c’est d’essayer de régler le problème et de gagner des matchs, a-t-il dit. Tant est aussi longtemps qu’en tant qu’organisation on n’a pas pris de décision, mon travail c’est de remettre l’équipe sur la bonne voie.»

Quart de nuit WE

En direct de 00:00 à 03:00

1343
100

Quart de nuit WE

avec Sylvain Ménard

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.