nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Jacques Villeneuve encore sceptique quant à Lance Stroll

Jacques Villeneuve encore sceptique quant à Lance Stroll
williamsf1.com

F1: Jacques Villeneuve fait le bilan de la dernière saison ayant couronnée Lewis Hamilton

il y a 13 jours

La saison 2017 de Formule 1 est déjà chose du passé. Lewis Hamilton de l’écurie Mercedes a conquis un quatrième championnat des pilotes, faisant sa place parmi les grands de l’histoire se son sport.

Jacques Villeneuve, ex-champion du monde et analyste au 98,5 Sports, en a fait le bilan avec Mario Langlois aux Amateurs de sports, vendredi en début de soirée.

«Ç’a été un championnat surprenant, a dit d’emblée Jacques Villeneuve. Premièrement parce que Ferrari s’est haussée au niveau des Mercedes pendant l’hiver. En début de saison elle avait la meilleure voiture et le meilleur duo de pilotes. Personne ne s’attendait à ce qu’ils soient aussi compétitifs.»

Le retour en force de Lewis Hamilton au début de l’été a beaucoup impressionné l’ancien pilote de F1.

«Il est redevenu conquérant, a souligné Villeneuve. Il était fort mentalement avec son pilotage comme il ne l’a jamais été. Ç’a fait un peu la différence parce que Mercedes n’avait pas la meilleure voiture.»

Dans son analyse, Jacques Villeneuve fait valoir que Ferrari est un peu responsable de son malheur avec une suite d’erreurs de ses pilotes, particulièrement du premier aspirant au championnat, Sebastian Vettel.

«La plus grosse déception a été Red Bull, estime Villeneuve. Ç’a toujours été une équipe qui s’adaptait le mieux quand il y avait des changements de réglementations, les plus féroces. Là ils étaient complètement à côté de la plaque.»

Évidemment Jacques Villeneuve a donné son opinion sur la première saison du pilote québécois Lance Stroll sur le circuit. À son avis, Stroll n’a pas encore fait la preuve qu’il appartenait à la Formule 1

«Ça reste encore à démontrer, estime-t-il. On a voulu y croire après Baku et après Monza. Mais à part ces deux moments-là d’étincelles…on a l’impression qu’en fin de saison, il régressait plutôt que de progresser.»

Par ailleurs, Jacques Villeneuve est plutôt sceptique quant à l’embauche du pilote polonais Robert Kubica par l’écurie Williams pour être le coéquipier de Stroll. Blessé lors d’un grave accident de rallye, Kubica souffre d’un déficit de mobilité dans le bras droit.

«C’est une jolie histoire hollywoodienne, a dit Jacques Villeneuve. Mais en même temps, c’est le summum du sport automobile La F1 n’a pas vraiment place à la charité.»

Il estime que si Kubica est capable de faire jeu égal avec les Alonso, Vettel et Cie cela enverrait le message que les Formules 1 modernes sont faciles à piloter.

«Il y a 10 ans ou 15 ans, il aurait été incapable de piloter une Formule 1, affirme-t-il.»

En conclusion Jacques Villeneuve n’est pas convaincu que l’approche de Liberty Media, nouveau propriétaire du championnat, qui veut «américaniser» la Formule 1 pourra avoir du succès auprès du public international.

 


Puisqu'il faut se lever

avec Paul Arcand

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.