nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Stevenson et Alvarez... encore à l'eau!

Stevenson et Alvarez... encore à l'eau!
Eleider Alvarez

Eleider Alvarez a beau avoir crié haut et fort que cette fois serait la bonne, qu’après plus de deux ans d’attente, sa chance d’affronter Adonis Stevenson en combat de championnat du monde était venue, il devra encore une fois patienter.

Al Haymon, conseiller de Stevenson et d’Alvarez, aura encore une fois trouvé le moyen de favoriser le champion au détriment de l’aspirant obligatoire.

Pris entre l’arbre et l’écorce, Alvarez est sur le point de signer un document qui permettra à Stevenson d’encore une fois esquiver à son devoir de champion.

«Eleider aurait pu forcer Adonis à l’affronter, mais le montant qu’on lui offrait pour ce duel était minime, a expliqué le gérant d’Alvarez, Stéphane Lépine, au 98,5 Sports. On nous sort toujours l’excuse que Showtime n’est pas intéressé à Alvarez.»

Pour s’assurer de faire suffisamment d’argent, Alvarez est obligé d’abdiquer, pour l’instant, à son rêve de devenir champion.

En retour, Groupe Yvon Michel offre à son boxeur un contrat de plusieurs combats, avec des montants garantis, tous dans les six chiffres. Un combat éventuel contre le champion fait aussi partie de l’entente.  

«Ce qui était important pour nous, c’était qu’Eleider puisse faire suffisamment d’argent pour nourrir sa famille, mentionné Lépine. Et j’ai la confirmation de la WBC que s’il n’obtient pas sa chance à la ceinture, celle-ci pourrait automatiquement être retirée au champion.»

Alors à quand un combat et contre qui?

Pour l’instant, Alvarez n’a aucune idée quand et contre qui aura lieu son prochain combat, mais le choix de l’adversaire est important.

«On nous donne en retour le luxe de pouvoir choisir notre propre adversaire. C’est important pour nous que ce soit un opposant de renom, sans quoi Showtime ne le présentera pas à la télé. Et on ne veut plus se faire dire que Showtime n’est pas intéressé.»

Sans dire que Alvarez regrette lui aussi son association avec Al Haymon, ce dernier est d’accord pour dire qu’il ne sent pas l’appui de ce dernier.

«Ce que je trouve dommage, c’est que présentement Eleider n’est pas concentré sur sa carrière, il est plus stressé et angoissé par tout ce qui se passe avec lui. Avec ce contrat en poche, j’espère qu’il aura la tête en paix et pourra s’investir à 100% à ce qu’il a à faire, c’est-à-dire boxer.»


Puisqu'il faut se lever

avec Paul Arcand

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.