nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

«Les Canadiens sont sérieusement dans le trouble»

«Les Canadiens sont sérieusement dans le trouble»
La Presse canadienne / Graham Hughes

Le Canadien est dans le pétrin

il y a un mois

Il faut gagner les prochains matchs à la maison

il y a un mois

Les Canadiens connaissent un début de saison atroce : une victoire, six défaites plus un échec en prolongation, 33 buts accordés pour une moyenne de 4,12 par matchs, seulement 13 buts marqués et un différentiel de -20, le pire de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Pour Benoit Brunet, analyste au 98,5 Sports, l’équipe est menacée d'être expulsée très prochainement des séries éliminatoires, si elle ne commence pas rapidement à gagner des matchs.

Brunet ne partage pas la conviction du directeur général Marc Bergevin selon laquelle la brigade défensive des Canadiens est supérieure à celle de l’an dernier. Les performances de Karl Alzner notamment, amené à grands frais à Montréal par Bergevin, sont décevantes.

La direction de l’équipe a non seulement failli à la tâche en ne remettant pas sous contrat à Andrei Markov, mais aucun des joueurs embauchés n’a les outils pour combler l’absence du grand défenseur russe.

De plus, l’ancien #22 du Tricolore constate que Carey Price, sur qui les succès des Canadiens reposent grandement, vit un début de saison misérable.

Mauvaise évaluation des joueurs

Pour Philippe Cantin, chroniqueur au 98,5 Sports, le travail déficient d’évaluation de l’équipe explique ce début de saison pénible des Canadiens. 

Cantin estime que Marc Bergevin et ses adjoints refusent de regarder la réalité en face.

Tout comme Benoit Brunet, Philippe Cantin croit que ce sera très difficile pour les Canadiens d’atteindre les séries en raison du mauvais départ que devra fournir l’équipe pour non seulement se qualifier, mais pour rester lutte contre les autres formations.

Par ailleurs, Cantin ne croit pas que Marc Bergevin dispose de la latitude nécessaire pour effectuer une transaction, malgré les 8,2M$ disponibles sous le plafond salarial. Il ne croit pas non plus que le congédiement du directeur général, à cette période de la saison, résoudrait quoique que ce soit aux problèmes du Tricolore.


Les amateurs de sports

avec Mario Langlois

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.