nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2

Rafael Nadal bat Stefanos Tsitsipas en finale à Toronto

Rafael Nadal bat Stefanos Tsitsipas en finale à Toronto
Photo PC/Nathan Denette

Rafael Nadal s'impose à la Coupe Rogers à Toronto

TORONTO - Pendant quelques instants, dimanche après-midi, Stefanos Tsitsipas a montré un aperçu de toute l'étendue de son talent qui lui a valu quatre victoires d'affilée et une place en finale de la Coupe Rogers.

Contrairement aux autres adversaires du top-10 mondial qui ont succombé à la vedette montante du tennis masculin, Rafael Nadal a montré pourquoi il est le meilleur joueur au monde.

Nadal a converti sa première balle de match lors du bris d'égalité afin d'être couronné champion pour la 33e fois de sa carrière grâce à un gain de 6-2, 7-6 (4) au Aviva Centre, à Toronto.

« Il ne cède jamais, a admis Tsitsipas. Il tentera toujours de t'attraper comme un bulldog et il te fera toujours souffrir sur le court. »

Il s'agissait du cinquième titre de Nadal sur le circuit de l'ATP cette année et de son quatrième à la Coupe Rogers.

« Si vous m'aviez dit il y a deux semaines que j'allais remporter le tournoi, je ne l'aurais pas cru, a soutenu l'Espagnol. C'est une très belle façon d'amorcer la saison sur surface dure. De gagner à Toronto, c'est tellement important. On ne remporte pas des Masters 1000 très souvent. C'est une victoire très importante pour moi et je suis très content. »

L'athlète de 32 ans avait également décroché le titre à Toronto en 2008 et à Montréal en 2005 et en 2013.

Tsitsipas, qui disputait sa première finale d'un tournoi Masters 1000, n'a pas semblé avoir de vraie réponse face à la première raquette mondiale.

Nadal a été constant et efficace, faisant bouger son adversaire en long et en large. La vedette montante grecque a semblé déconcertée par moment et n'a jamais vraiment trouvé son rythme de croisière.

« Je suis très content de remporter de nouveau ce trophée, a déclaré Nadal. C'est très significatif pour moi. Ç'a été une semaine fantastique et très positive. »

Nadal a servi quatre as au jeune joueur, qui lui a donné du fil à retordre lors de la deuxième manche. Il s'est montré dominant en remportant 94 pour cent de ses points lors du premier service.

Tsitsipas n'a toutefois pas été en mesure de trouver la solution face à son puissant adversaire. Visiblement frustré à la suite de la première manche où rien ne semblait fonctionner, il a été en mesure de revenir de l'arrière au deuxième set pour créer l'égalité 5-5, avant de s'incliner au bris d'égalité.

« Il était normal comme nous tous et il a été en mesure de devenir cette bête, ce monstre tel qu'il est aujourd'hui, a relaté Tsitsipas à propos de Nadal. C'est vrai, c'est comme ça que je me suis senti lorsque je l'ai affronté.

« Je dois travailler davantage et avec un peu de chance, je pourrais atteindre son niveau un jour. »

L'athlète qui a célébré son 20e anniversaire dimanche a cependant montré de quoi il était capable cette semaine à Toronto. Il est devenu le plus jeune joueur à vaincre quatre joueurs du top-10 mondial depuis les débuts de l'ATP, en 1990. Il a amorcé sa longue semaine avec une victoire devant Dominic Thiem, septième tête de série. Il a par la suite fait tomber Novak Djokovic (9e), Alexander Zverev (2e) et Kevin Anderson (4e).

Cette performance lui permettra de se hisser au 15e échelon mondial, lui qui détenait le 27e rang.

Nadal a par ailleurs annoncé via son compte Twitter qu'il ne participerait pas au tournoi de Cincinnati qui débutera la semaine prochaine, choisissant plutôt d'alléger son calendrier.

Un peu plus tôt, le Finlandais Henri Kontinen et l'Australien John Peers ont mis la main sur le titre de double en l'emportant 6-2, 6-7 (7), 10-6 devant le Sud-Africain Raven Klaasen et le Néo-Zélandais Michael Venus.

 

Quart de nuit WE

Quart de nuit WE

avec Sylvain Ménard

En direct de 00:00 à 03:00
2084
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.