nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • GP de France : Lewis s'est réveillé

GP de France : Lewis s'est réveillé

GP de France : Lewis s'est réveillé

Première bonne nouvelle : le Grand Prix de France n’a pas été une interminable procession comme les trois précédents. À Barcelone, Monaco et Montréal, c’était franchement soporifique; ce qui ne plaçait pas la barre très haute pour le Grand Prix de France, qui marquait le retour de la Formule 1 dans ce pays après 10 ans d’absence. À défaut d’être excitant, ce ne fut pas endormant. On se console comme on peut.

Deuxième bonne nouvelle : Lewis Cruise Control Hamilton s’est réveillé, ce qui est toujours une bonne chose – pour la F1, et pour les fans. Évanescent à Montréal, où il s’est contenté d’une anonyme 5e place, Lewis est redevenu Lewis. Je persiste et signe : le quadruple champion du monde aurait grandement besoin d’un coéquipier qui le tient constamment à l’affût.

Depuis le début de sa carrière, le manque de constance est une de ses faiblesses. Il y a des week-ends où Hamilton est totalement invisible. Comme par hasard, ceci n’arrivait presque plus lorsque Nico Rosberg était son coéquipier. Avec le placide Bottas, il peut se permettre de baisser sa garde et prendre congé de temps en temps. À cet égard, l’arrivée d’un Ricciardo à ses côtés serait un catalyseur, comme l’a été Rosberg.

Vettel, à l’inverse, commet encore des erreurs de débutant à cause de sa fougue. S’il n’a pas été champion l’année dernière, il en est responsable en bonne partie, doit-on le rappeler. Faire des erreurs est une chose; les répéter en est une autre. Le pire ennemi de Vettel demeure Vettel. Idem pour son équipe : pour se battre elle-même, Ferrari n’a pas d’égale.

Ironiquement, tant Hamilton que Vettel semblent tout faire pour retarder leur rendez-vous avec l’Histoire. Car si l’un ou l’autre gagne le titre cette année, il rejoindra l’immortel Fangio en devenant le deuxième quintuple champion du monde. À les voir aller, ils n’ont pas l’air pressés : Hamilton est absent un Grand Prix sur deux et Vettel continue de se tirer dans le pied.

Et pendant ce temps, Fernando Alonso gaspille ses dernières bonnes années au volant d’un tracteur. La F1 est vraiment injuste. 

AP - Lance Stroll (à gauche)

Source: AP - Lance Stroll (à gauche)

Stroll : le problème, c’est les autres

L’infortuné Lance, lui, a connu un week-end de misère (air connu). Hé oui, un autre. Et il en sera ainsi d’ici la fin de la saison parce que Williams a complètement raté sa voiture. Mais ça aussi, on vous le dit à chaque Grand Prix.

Remarquez, ce n’est guère mieux chez McLaren, qui régresse de course en course. Mais au moins, on sait une chose avec certitude : si un pilote de la trempe d’Alonso n’arrive pas à en tirer quelque chose, c’est clairement la monture qui est le problème. S’il y avait un pilote d’expérience chez Williams – Massa, par exemple -, on serait en mesure d’identifier clairement le problème. Mais avec un duo aussi inexpérimenté que Stroll et Sirotkyn, on ne peut statuer que seule la voiture est en cause.

L’autre problème de Lance Stroll, c’est qu’il est inévitablement comparé aux jeunes loups de la F1 : Verstappen et Ocon l’année dernière; Gasly et Leclerc cette année. Et à chaque fois, il souffre de la comparaison. Surtout avec les deux derniers, qui sont loin d’avoir les chevaux les plus fringants à leur disposition. En principe, les Williams devraient être devant les Toro Rosso et surtout, les Sauber !

Non seulement Gasly et Leclerc, deux recrues, ont déjà quelques coups d’éclat à leur actif, mais ils sont beaucoup plus réguliers que Stroll l’année dernière.

En jumelant Stroll avec Sirotkyn, au détriment de Felipe Massa (ou de n’importe quel autre pilote plus expérimenté), l’écurie Williams s’est privée d’une référence. D’une mesure-étalon. Elle en paye maintenant le prix. Stroll aussi.

Espérons que Claire Williams a un plan… 

Isabelle

Isabelle

avec Isabelle Maréchal

En direct de 10:00 à 12:00
2952
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.