nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • «Je l'appelais l'acrobate, Gilles. Il était toujours sur le fil» - René Arnoux (vidéo)

«Je l'appelais l'acrobate, Gilles. Il était toujours sur le fil» - René Arnoux (vidéo)

«Je l'appelais l'acrobate, Gilles. Il était toujours sur le fil» - René Arnoux (vidéo) YouTube
Gilles Villeneuve et René Arnoux lors de l'incroyable duel de 1979 au Grand Prix de France

Gilles Villeneuve a remporté sa première victoire en Formule 1 lors du Grand Prix du Canada, en 1978. Pour le 40e anniversaire de ce moment historique et à l’approche de l’édition 2018 de l’événement annuel au circuit qui porte désormais son nom, le 98,5 FM propose une série d’entretiens avec des proches et des collègues du pilote québécois. Aujourd’hui : René Arnoux.

Il n’y a absolument personne qui s’intéresse à la Formule 1 qui n’a pas vu - et même revu - ce que beaucoup d’observateurs considèrent comme la plus formidable empoignade de l’histoire de ce sport, soit le duel entre Gilles Villeneuve et le Français René Arnoux lors du Grand Prix de France en 1979, à Dijon.

Vers la fin de cette course remportée par le Français Jean-Pierre Jabouille, Villeneuve et Arnoux, aujourd'hui âgé de 69 ans, se sont livrés un duel équipe farci de dépassements qui défient l’entendement. À fond la caisse et en se touchant très souvent, les deux pilotes se sont dépassés plusieurs fois avant de franchir le fil d’arrivée.

« Il y a plus de 35 ans qu’on a fait ce duel et les gens m’en parlent encore. Tout le temps! Sans arrêt », a dit René Arnoux à Mario Langlois, aux Amateurs de sports.

« On s’est retrouvés tous les deux dans un contexte à cinq tours de la fin où (Gilles) avait les freins un peu défectueux et les pneumatiques en mauvais état. Et moi, j’avais des problèmes d’essence. Ma pompe était endommagée.

« Ce duel était merveilleux. Je l’ai toujours dit. Ce duel ne pouvait qu’exister qu’entre Villeneuve et Arnoux. Pourquoi? Parce qu’on se connaissait très bien. Moi, j’aimais Villeneuve et je crois qu’il m’aimait aussi. On avait un profond respect envers l’autre. On a pu faire un duel avec une telle adversité, parce qu’on connaissait l’autre personne sur le plan humain. On s’est touchés 7 fois… »

À la fin de la course, certaines personnes pensaient que Villeneuve et Arnoux (deuxièmes et troisièmes) risquaient de poursuivre « l'explication » sur le podium. Pas du tout.

« On est sur le podium et les gens se disaient que ça allait être la partie de boxe... Ils nous remettent les coupes, on se croise (avec Gilles), on se serre la main et on éclate de rire. C'était fabuleux ». 

L'homme et le pilote

Arnoux aimait autant l’homme que le pilote qu’était Gilles Villeneuve.

« Cette générosité… Cette bonté… Il donnait toujours tout ce qu’il avait quand il courait. Moi, je ne l’appelais pas le pilote.  Je l’appelais l’acrobate, Gilles. Il était toujours sur le fil. Et ça, il aimait ça. Avec lui, j’ai des anecdotes absolument incroyables.

« Il me disait toujours : ``Tu sais René, tant qu’on a le volant, les freins… on peut s’en sortir.'' Ce qui est un vrai… Mais pour lui, il n’y avait pas de limites avec la Formule 1. Il a fait des courses extraordinaires. Il ne savait pas faire une course avec une économie de la partie matérielle. Il se trouvait en difficulté, parce que les pneus et les freins étaient mis en crise. Et il s’adaptait avec ce qu’il avait et il continuait au plus haut rythme. C’était extraordinaire de le voir rouler.

« On a pas mal de choses en commun. Le tempérament, cette rage de vaincre, on attaque jusqu’au bout, etc.. Il été d’une générosité sur la piste. Il n’y a que lui que j’ai vu avec cette générosité. C’était quelqu’un d’entier. »

 

Écoutez l'entrevue intégrale...

Isabelle

Isabelle

avec Isabelle Maréchal

En direct de 10:00 à 12:00
2282
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.