nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2

«L’équivalent d’avoir été frappé par un ouragan de catégorie 5»

«L’équivalent d’avoir été frappé par un ouragan de catégorie 5»
Photo Facebook

Éric Salvail

La turbulence médiatique qui entoure Éric Salvail à la suite d’allégations d’inconduites sexuelles ne risque pas de s’apaiser de sitôt.

En entrevue avec Paul Houde, mercredi, le spécialiste en relations publiques et gestion de crise, Steve Flanagan, a analysé les diverses options qui s’offraient au populaire animateur depuis que des allégations d’inconduites sexuelles ont été rapportées dans un article de La Presse+, mercredi matin.  

«Les dommages qui sont causés aujourd’hui par cet article sont l’équivalent d’avoir été frappé par un ouragan de catégorie 5, a imagé Steve Flanagan. Il va pouvoir constater les dégâts dans quelques jours ou quelques semaines.»

Si M. Flanagan avait été le conseiller d’Éric Salvail, il lui aurait posé une seule question ce matin : «Est-ce que l’article dans le Journal est totalement faux? Si c’est complètement faux, viens-t’en, on s’en va chez Paul Arcand. Et tu défends ta réputation bec et ongles. Mais ce n’est pas ça qui a été fait.»

Éviter les problèmes judiciaires

Mis au courant il y a deux jours des intentions du quotidien montréalais de publier cet article, Éric Salvail n’a pas choisi d’aller au-devant des accusations.  

«Il aurait pu sortir lui-même l’information en disant qu’il y avait des allégations qui circulaient à son sujet. Il aurait pu tabler sur le fait qu’il avait un capital de sympathie énorme. Et ce matin, il se serait probablement retrouvé avec beaucoup de soldats qui l’auraient défendu.

«Mais il a donc fait le choix de laisser venir l’ouragan comme tel. Avec son statut Facebook ce matin, c’est un minimum qu’il a fait. Il a pris acte, il a manifesté un peu d’empathie. Il ne s’est pas excusé, probablement que son avocat lui a dit de ne pas le faire.

«Les dommages sont considérables. Comme individu, il doit sauver sa propre réputation et éviter les problèmes judiciaires.»  

Comment Éric Salvail et son entourage aurait dû gérer la situation? Steve Flanagan, spécialiste en relations publiques et gestion de crise

il y a 10 mois

Sophie Durocher : Harcèlement et inconduite sexuelle : le showbiz québécois est également touché.

il y a 10 mois

Fabi la nuit

Fabi la nuit

avec Jacques Fabi

En direct de 00:00 à 03:00
1884
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.