nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Jérusalem, capitale d'Israël: Trudeau réprouve «timidement» le président américain

Jérusalem, capitale d'Israël: Trudeau réprouve «timidement» le président américain
Twitter / Maison Blanche

Justin Trudeau et Donald Trump

GUANGZHOU, Chine - Le Canada réprouve timidement la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël et d'y déménager éventuellement l'ambassade des États-Unis.

Cette décision renverse des décennies de politique américaine et nuit au rôle des États-Unis comme médiateur et négociateur dans ce conflit.

Depuis la Chine où il est en voyage, le premier ministre Justin Trudeau s'est limité à ce commentaire lorsque les journalistes lui ont demandé ce qu'il pense de la décision-choc.

Le premier ministre Justin Trudeau commente la position américaine sur Jérusalem

il y a 5 jours

Déjà la décision crée des affrontements violents

La décision du président américain a causé aujourd'hui une flambée de violence à travers le Moyen-Orient.

Des centaines de manifestants palestiniens ont affronté les forces israéliennes en Cisjordanie. Dans la bande de Gaza, des manifestants ont incendié des effigies de M. Trump et du premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou, ainsi que des drapeaux américains et israéliens.

Par ailleurs, le leader du Hamas lance un appel au soulèvement armé des Palestiniens dès vendredi contre Israël au lendemain de l'annonce par le président des États-Unis de la reconnaissance de Jérusalem en tant que capitale.

Le Hamas contrôle le gouvernement de la bande de Gaza. Les États-Unis et l'Union européenne (UE) considèrent qu'il s'agit d'une organisation terroriste.

Trump soulève aussi la colère des... alliés

Jérusalem, qui abrite le premier lieu saint du judaïsme, le troisième lieu saint de l'islam ainsi que plusieurs lieux saints chrétiens, est au coeur du conflit israélo-arabe depuis des décennies.

Dans un discours livré jeudi, le leader du Hamas, Ismail Haniyeh, a affirmé que la décision américaine constituait une agression contre le peuple palestinien et il a appelé ses partisans à être prêts à obéir à tous les ordres qui leurs seront donnés.

Même ;La Jordanie voisine, alliée des États-Unis, a déploré l'annonce en expliquant qu'elle préjuge de l'issue de futures négociations de paix, alimente la colère et attise les sentiments des musulmans et des chrétiens. L'Égypte a ajouté que la décision violait des résolutions internationales sur le statut de la ville.

Les Nations unies ont déploré que des mesures unilatérales mettent en péril les perspectives de paix entre Israéliens et Palestiniens. L'Union européenne a dit avoir de sérieuses préoccupations. 


Drainville PM

avec Bernard Drainville

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.