nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2

Québec: la campagne électorale sera lancée le 23 août

Québec: la campagne électorale sera lancée le 23 août
Photo: La Presse canadienne+

La campagne électorale s'amorcera officiellement le jeudi 23 août pour un scrutin le 1er octobre.

La prochaine campagne électorale durera 39 jours, soit la limite supérieure légale. La loi prévoit qu'une campagne électorale doit durer entre 33 et 39 jours.

Le premier ministre Philippe Couillard a choisi de mettre fin au suspense qui durait depuis quelques jours sur la date du déclenchement du scrutin, samedi, en fin de journée, à l'occasion de son discours de clôture du 36e congrès de l'aile jeunesse de son parti.

En conférence de presse, le chef libéral a justifié son choix en disant qu'une durée plus longue lui permettra de mieux passer son message dans toutes les régions, «pour aller à la rencontre de Québécois».

«Six jours de plus, ce n'est pas banal», pour présenter tous les engagements faits par son parti à la population, a-t-il dit.

Il a aussi fait valoir que la campagne sera ponctuée de trois débats des chefs, deux en français et un anglais, ce qui grugera beaucoup de temps, si on tient compte de la préparation requise.

Dans son discours, très centré sur la place à faire aux jeunes et à leurs valeurs, M. Couillard, qui réclame un deuxième mandat à la population, a décrit le déclenchement de la campagne électorale comme étant le début de «la grande marche vers la réélection du Parti libéral du Québec».

Le début de la campagne sera précédé par le dépôt du rapport attendu de la vérificatrice générale sur l'état des finances publiques, le 20 août.

Non aux contraintes

Durant leur congrès, les quelques centaines de jeunes militants libéraux réunis au Centre Pierre-Charbonneau ont adopté plusieurs résolutions à l'intention du gouvernement.

Le premier ministre Couillard a rejeté du revers de la main une résolution des jeunes qui aurait eu pour effet de restreindre la liberté d'expression des créateurs.

Dans la foulée de la controverse entourant les spectacles SLAV et Kanata, les jeunes libéraux voulaient inciter les organismes subventionnaires des projets culturels (le Conseil des arts et des lettres et la Société de développement des entreprises culturelles)

à inclure dans le processus créatif les autochtones et les minorités culturelles lorsque les projets soumis abordent leur réalité ou leur histoire.

M. Couillard a répliqué en disant qu'il ne croyait pas que «l'approche coercitive ou conditionnelle soit la meilleure dans le domaine de la création artistique».

Il a rappelé qu'il dirigeait «le parti des libertés», clamant que la «liberté artistique, elle est fondamentale».

Les jeunes libéraux ont eu plus de chance avec une autre résolution visant à inciter le gouvernement à se pencher sur le problème de la santé mentale des jeunes et des étudiants, qui a reçu l'appui du premier ministre.

Quart de nuit WE

Quart de nuit WE

avec Sylvain Ménard

En direct de 00:00 à 03:00
2086
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.