nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Justin Trudeau n'a pas l'intention de répondre aux insultes de Trump

Justin Trudeau n'a pas l'intention de répondre aux insultes de Trump

Donald Trump

OTTAWA - Justin Trudeau n'a pas l'intention de s'engager dans une guerre de mots avec Donald Trump. C'est ce qu'il a démontré mardi matin, alors que le président venait de se livrer à une nouvelle charge contre le premier ministre canadien en marge de son sommet sur la paix avec Kim Jong-un.

À son arrivée au parlement, Justin Trudeau a commencé par dire que le Canada appuyait «évidemment les efforts du président sur la Corée du Nord» et avait «hâte de regarder les détails de ce qui a été conclu».

En ce qui a trait aux commentaires désobligeants du locataire de la Maison-Blanche, il a fait valoir qu'il préférait «continuer de rester focussé (sic) sur les emplois canadiens et les intérêts des Canadiens».

Le chef néo-démocrate Jagmeet Singh estime que c'est l'approche à préconiser.

«C'est inacceptable (que l'administration Trump) continue à attaquer avec des mots et des gestes qui sont incohérents, et on va continuer à répondre de cette façon. Je pense que c'est la meilleure façon», a-t-il offert en point de presse dans le foyer des Communes, mardi.

Il a rappelé que le Parlement a adopté unanimement, lundi après-midi, une motion en appui au premier ministre. «On est uni comme pays contre cette stratégie d'intimidation que l'administration de Trump a fait quelques fois et continuent de faire», a-t-il indiqué.

Le président des États-Unis avait de nouveau attaqué le premier ministre du Canada dans les heures précédentes, lors de la conférence de presse qui a suivi le sommet historique de plusieurs heures qu'il a tenu avec le dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong-un.

«Il a appris. Ça va coûter beaucoup d'argent aux gens du Canada. Il a appris. Tu ne peux pas faire ça», a-t-il lancé en faisant référence au fait que Justin Trudeau a réitéré, à l'issue du sommet du G7, ses critiques face à l'imposition de tarifs sur l'acier et l'aluminium.

Donald Trump

«Il a appris. Ça va coûter beaucoup d'argent aux gens du Canada. Il a appris. Tu ne peux pas faire ça», a-t-il lancé en faisant référence au fait que Justin Trudeau a réitéré, à l'issue du sommet du G7, ses critiques face à l'imposition de tarifs sur l'acier et l'aluminium.

Après avoir pris connaissance des propos du premier ministre Trudeau en fin de sommet du G7, le président Trump a taxé Justin Trudeau de «malhonnête» et de «faible» sur Twitter, tout en rejetant le communiqué final du G7 auquel il avait auparavant donné son sceau d'approbation.

Dans les heures suivantes, son entourage a déclaré que le dirigeant canadien avait «poignardé dans le dos» la délégation américaine et qu'il y avait une «place spéciale en enfer» pour tout dirigeant étranger qui fait preuve de mauvaise foi diplomatique avec le président Trump.

Motion adoptée lundi aux Communes

Que la Chambre:

a) reconnaisse l'importance de la relation commerciale de longue date et mutuellement bénéfique que le Canada entretient avec les États-Unis d'Amérique;

b) est solidaire des travailleurs et des travailleuses du Canada, ainsi que de leurs communautés, qui dépendent directement ou indirectement de cette relation commerciale;

c) s'oppose fermement aux tarifs douaniers illégitimes imposés par le gouvernement des États-Unis aux travailleurs et aux travailleuses du secteur canadien de l'acier et de l'aluminium;

d) est solidaire du gouvernement du Canada dans sa décision d'imposer des tarifs douaniers de représailles;

e) fait preuve d'unité dans son soutien aux fermiers et aux fermières du Canada, ainsi qu'à la gestion de l'offre qui s'applique intégralement pour la production agricole des produits laitiers, du poulet, de la dinde et des oeufs;

f) rejette les déclarations ad hominem désobligeantes faites par des responsables américains qui desservent les relations bilatérales et vont à l'encontre des efforts visant la résolution de ce différend commercial.

Fabi la nuit

En direct de 00:00 à 03:00

1837
100

Fabi la nuit

avec Jacques Fabi

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.