nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Kathleen Weil accusée d'outrage au Parlement par l'opposition

Kathleen Weil accusée d'outrage au Parlement par l'opposition
Photo: archives La Presse canadienne

La ministre responsable de l’Accès à l’information et de la Réforme des institutions démocratiques, Kathleen Weil

Outrage au tribunal pour la ministre Kathleen Weil?

il y a 4 jours

La ministre responsable de l’Accès à l’information et de la Réforme des institutions démocratiques Kathleen Weil est accusée par l’opposition d’outrage au Parlement, car que son équipe a remis à des journalistes des copies du projet de loi 179 avant son dépôt en Chambre.

Ce projet de loi est attendu depuis des années. Puisque le document associé à celui-ci est volumineux, le ministère a remis aux représentants des médias le projet de loi lui-même ainsi que plusieurs documents explicatifs, jeudi matin.

Le problème, c'est que l'équipe de la ministre a négligé le privilège parlementaire des députés de l'Assemblée nationale du Québec.  

D'ailleurs, le leader parlementaire péquiste Pascal Bérubé a fait une plainte officielle au président de l’Assemblée nationale. Il s’est rendu compte que le projet de loi avait été donné aux journalistes avant les députés.

«Peut-elle nous confirmer qu’elle a donné ce document aux journalistes de la presse parlementaire sous embargo avant son dépôt ? On a la preuve ici, fournie par les membres de la presse parlementaire. Cela serait un outrage au Parlement.»

Cette procédure contrevient en effet au privilège parlementaire des députés qui permet à ceux-ci d’obtenir les informations d’un projet de loi avant quiconque, afin de pouvoir l’évaluer en Chambre.

Bien qu’elle ait menti sans le savoir en chambre, Mme Weil a admis par la suite que les fonctionnaires avaient bel et bien distribué le projet de loi aux journalistes avant son dépôt.  

Sur demande

En direct de 22:00 à 00:00

2986
100

Sur demande

avec Jeffrey Subranni

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.