nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

8 mars: encore bien des combats à mener à travers le monde

8 mars: encore bien des combats à mener à travers le monde
PC

Des femmes iraniennes portant le niqab

En cette Journée internationale des femmes, l’égalité hommes-femmes est sur toutes les lèvres. Bien que pour de nombreuses femmes nord-américaines, ce combat semble déjà acquis, la situation n’est pas aussi positive pour une majorité de femmes à travers le monde.  

De nombreuses femmes sur la planète mènent des combats importants et courageux afin de permettre à leurs congénères d’avoir autant de libertés et de droits que les hommes avec qui elles partagent leur environnement.

Voici un bref aperçu de ces combats :

Femmes défigurées à l’acide en Inde

Chaque année en Inde, des milliers de femmes sont sauvagement défigurées à l’acide. Cette situation survient généralement quand une femme décide de quitter un conjoint violent. Fâché, ce dernier, ou parfois même un homme de la belle-famille, lui court après dans la rue et l’asperge d’acide pour la défigurer. Cela survient aussi quand une femme refuse de se marier avec un homme choisi par sa famille.

«Tous les prétextes sont bons. C’est une arme qui a pris de l’ampleur. On peut facilement se procurer de l’acide et aussi parce que ce n’est pas un crime qui est réprouvé sévèrement. Il n’y a pas de dissuasion qui est lancée dans la société. Ce n’est pas considéré comme un crime sérieux. Il y a un système juridique qui n’assure pas correctement la protection des femmes», soutient Diane Guilbault, présidente du groupe Pour les droits des femmes du Québec (PDF Québec).

Selon la militante féministe québécoise, il y a énormément de mobilisation des femmes en Inde afin de dénoncer ces crimes odieux. Et il n’y a pas que ces crimes à l’acide qui sont dénoncés par les femmes en Inde, on dénonce aussi les viols collectifs qui sont assez fréquents.

Femmes soumises en Arabie saoudite

Même si les femmes arabes ont récemment obtenu l’autorisation de conduire elle-même leur voiture, les restrictions envers elles demeurent nombreuses. Pare exemple, elles ne peuvent pas quitter leur pays sans l’autorisation de leur mari ou celle d’un frère ou d’un père si elles ne sont pas mariées.

«Elles sont vraiment des mineures à vie. Elles ne peuvent pas sortir dans l’espace public sans se dissimuler sous un niqab.»

Selon Madame Guilbault, de nombreuses Saoudiennes sont extrêmement courageuses alors qu’elles s’exposent publiquement sans niqab afin de faire avancer leur cause.

Femmes iraniennes voilées

Depuis l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement religieux très intégriste en 1979 en Iran, les femmes iraniennes sont obligées de se couvrir en public.

«Tous les mercredis, des femmes se donnent rendez-vous pour se dévoiler publiquement. Ce besoin de liberté, il est très fort.» 

Fillettes excisées en Afrique

De nombreuses fillettes en Afrique doivent subir des mutilations génitales, dont la plus courante est l’excision du clitoris. Ces pratiques sont généralement faites dans des conditions précaires et elles n'ont aucun bénéfice connu pour la santé des femmes. Les complications (hémorragies, infections urinaires, duleur chronique, etc.) sont nombreuses. 

«C’est absolument scandaleux qu’on tolère encore que des petites filles subissent de telles mutilations génitales.»   

Mais encore une fois, la mobilisation des femmes africaines est extraordinaire afin de faire cesser de telles pratiques barbares.

«Dans tous les pays d’Afrique, les femmes montent au front, rencontrent les gouvernants afin d’interdire ces pratiques, même de criminaliser ces pratiques. C’est par les femmes que les solutions vont arriver parce qu’elles savent les conséquences, elles le vivent elles-mêmes.»

Filles et femmes autochtones du Canada et du Québec

Madame Guilbault assure que la situation des femmes autochtones de chez nous n’est pas plus rose qu’ailleurs dans le monde. Elle indique que la société canadienne et québécoise a des devoirs à faire, des responsabilités à prendre. 

«Ça fait des décennies que les femmes autochtones sont tuées, violées, agressées, portées disparues. La situation de ces femmes au Canada et au Québec, c’est la honte nationale. C’est notre tiers-monde. Ces femmes sont en mode survie, elles sont dans la prostitution. Elles sont extrêmement vulnérables. Elles sont invisibles. On a une énorme côte à remonter pour rendre justice à ces femmes.» 

8 mars 2018: être une femme dans certains coins du monde est encore pratiquement une malédiction...

il y a 3 mois

Drainville PM

En direct de 12:00 à 15:00

1490
100

Drainville PM

avec Bernard Drainville

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.