nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Saisie record de 12 tonnes de cocaïne en Colombie

Saisie record de 12 tonnes de cocaïne en Colombie

 Les forces policières colombiennes ont saisi 12 tonnes de cocaïne, la plus grande quantité jamais saisie dans le pays qui produit et exporte le plus cette drogue dans le monde. La valeur sur le marché est estimée à 360 millions de dollars américains. 

«Jamais auparavant, depuis que nous avons commencé il y a plus de 40 ans à lutter contre le narcotrafic, nous n'avions effectué une saisie de cette ampleur, a déclaré le président de la Colombie, Juan Manuel Santos.

Récemment le président américain Donald Trump s’était dit préoccupé par l’expansion en Colombie des plantations de coca, ingrédient de base de la cocaïne .

Les Nations unies estiment en effet à 146,000 hectares les terres utilisées dans la production de plants de coca. C’est une augmentation de 77,000 hectares en seulement deux ans.

En 2016, les autorités colombiennes avaient saisi 317 tonnes de cocaïnes. Avec les 12 tonnes saisies cette semaine, le pays d’Amérique du Sud en est maintenant à 362 tonnes saisies en 2017.

La cargaison provient du groupe de narcotrafiquants Clan del Golfo dont le chef est Dairo Antonio Usugas, alias Otoniel, l’homme le plus recherché en Colombie.

Environ 400 agents de lutte antidrogue ont participé à l’opération qui visait quatre propriétés dans les villes de Chigorodo et Carepa.

Le cartel Clan del Colfo est formé de 1600 membres, pour la plupart d’ex-paramilitaires de milices d’extrême droite démobilisées en 2016 suite à l’accord de paix signé entre le gouvernement colombien et les FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie)

Cet accord mettait fin à un conflit national qui durait depuis 53 ans entre les FARC, les paramilitaires d’extrême droite et les forces de l’État.

Avec lapresse.ca

 


Drainville PM

avec Bernard Drainville

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.