nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Donald Trump accueilli en grande pompe en Chine

Donald Trump accueilli en grande pompe en Chine
AP Photo/Andrew Harnik

 PÉKIN, Chine - La Chine n'a pas ménagé ses efforts pour accueillir le président des États-Unis, Donald Trump, à l'aéroport de Pékin. Le visiteur a aussi eu droit à toute une journée d'attentions particulières avant d'entreprendre les discussions sérieuses.

Alors qu'ils sortaient de l'Air Force One, Donald Trump et la première dame, Melania Trump, ont été accueillis par des dignitaires chinois et américains, des soldats et une fanfare, de même que des enfants brandissant des drapeaux et scandant «Bienvenue, bienvenue».

Donald Trump doit discuter de commerce et de la Corée du Nord pendant sa visite de deux jours en Chine.

Les conseillers de la Maison-Blanche considèrent ce séjour en Chine pour une rencontre avec le président Xi Jinping comme étant le point fort de la longue tournée du président en Asie. Chaque parole du président américain sera sans doute analysée par ses alliés, anxieux de voir si son mantra «America First» tiendra toujours en sol chinois.

Des discussions sérieuses derrière des portes closes attendent les deux leaders mondiaux, incluant de possibles tensions concernant le commerce et la position de la Chine envers les sanctions contre la Corée du Nord et son programme nucléaire.

Avant de se rendre en Chine, Donald Trump avait envoyé un premier message à Pékin lors d'un discours devant les élus de la Corée du Sud.

«Toutes les nations responsables doivent joindre leurs forces pour isoler le régime brutal de la Corée du Nord. Il ne faut pas le soutenir, l'approvisionner, ni l'accepter», a déclaré le président américain.

Il a appelé tous les États, incluant la Chine et la Russie, à appliquer entièrement la résolution adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies concernant les sanctions renforcées contre la Corée du Nord pour priver le régime de revenus. Les plus récentes mesures interdisent l'importation de produits textiles et l'octroi de permis de travail à des employés nord-coréens à l'étranger. Des restrictions sont aussi imposées à l'exportation de produits pétroliers.

La Maison-Blanche a indiqué que Donald Trump allait réaffirmer sa demande publique au sujet de la Corée du Nord lorsqu'il va rencontrer le président Xi Jinping en privé, jeudi.

La Chine est le plus important partenaire commercial de la Corée du Nord et le président Trump devrait lui demander restreindre ses échanges avec Pyongyang et d'expulser les travailleurs nord-coréens de son territoire. Donald Trump a salué les mesures punitives adoptées par la Chine contre Pyongyang, mais il voudrait qu'elle aille encore plus loin.

La Chine est de plus en plus irritée par le comportement de la Corée du Nord, mais elle hésite à mettre tout son pouvoir dans la balance. Elle craint une immigration massive en cas d'effondrement du régime et de se retrouver avec une Corée voisine alliée des États-Unis.

 


Puisqu'il faut se lever

avec Paul Arcand

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.