nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

«C'est possible que ces jeunes Thaïlandais s'en sortent avec aucune séquelle» - Dre Christine Grou

«C'est possible que ces jeunes Thaïlandais s'en sortent avec aucune séquelle» - Dre Christine Grou
Archives photo: Centre d'opérations de secours de Tham Luang via Associated Press

Quelles conséquences psychologiques pour les jeunes thaïlandais qui sont restés coincés dans la grotte?

il y a 7 jours

Les garçons thaïlandais qui ont été extraits d'une grotte inondée ont vécu une expérience traumatisante hors du commun. Certains d'entre eux auront visiblement des séquelles psychologiques. Or, les effets de cet isolement seront très différents chez chacun des douze enfants, selon Dre Christine Grou, neuropsychologue et présidente de l’Ordre des psychologues du Québec.

« Il va d'abord y avoir une phase de récupération physique. Ils vont être soignés et nourris. Ensuite, ils feront un retour dans leur famille et reprendront leurs activités.»

«C'est possible que ces jeunes s'en sortent avec aucune séquelle psychologique. Évidemment, c'est un événement qui va marquer leur vie. Mais, ça n'implique pas nécessairement la souffrance pour toujours. Des facteurs sont reliés à leur tempérament, leurs antécédents émotionnels, leur capacité de résister à l’anxiété. Ça va aussi dépendre de leur capacité de s’extérioriser et de la présence ou non d’autres traumatismes durant leur enfance.»

D’après Mme Grou, d’autres éléments sont plutôt reliés au «contexte post-traumatique» : la stratégie d’adaptation de chaque enfant, le soutien offert par leur entourage, la stabilité familiale, le sens donné à l’expérience vécue, etc. 

Les secours

Un des membres de l'équipe de secours a dévoilé que les jeunes rescapés ont été attachés avec un harnais à la corde qui les menait vers la sortie.

L'opération extrêmement périlleuse pour sortir les 12 garçons et leur entraîneur de la cavité rocheuse dans laquelle ils avaient été faits prisonniers pendant plus de deux semaines a débuté dimanche. Mardi, les autorités thaïlandaises ont annoncé que toute l'équipe avait été sauvée.

Les plongeurs avaient précédemment simulé l'opération de sauvetage dans une piscine avec des enfants de la même taille et du même poids que les membres de l'équipe des Sangliers sauvages.

L'objectif était de garder chaque garçon «bien serré» pour que les plongeurs puissent bien contrôler les mouvements de leurs corps et ajuster leurs réserves d'air. Chaque extraction a duré des heures.

Mardi, le premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-ocha avait indiqué que les garçons avaient pris un médicament contre l'anxiété avant d'entamer leur chemin vers la sortie.

Mercredi, un responsable de l'hôpital de Chiang Rai où les garçons sont hospitalisés a déclaré que tous les rescapés ont perdu du poids, mais qu'ils se portent bien.

En point de presse, Thongchai Lertwilairatanapong a mentionné que les 12 garçons et leur entraîneur ont survécu en buvant de l'eau qui s'égouttait des parois rocheuses.

Il a précisé que les quatre garçons qui ont été secourus dimanche s'alimentent déjà normalement, alors que les quatre extraits lundi mangent des aliments mous.

Quelques garçons souffrent d'une infection aux poumons.

 

Fabi la nuit

En direct de 00:00 à 03:00

1421
100

Fabi la nuit

avec Jacques Fabi

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.