nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Le SPVM devrait-il être dirigé par un civil?

Le SPVM devrait-il être dirigé par un civil?
Cogeco Média

En entrevue avec Bernard Drainville mercredi, l’inspecteur à la retraite Guy Ryan s’est dit ouvert à l’idée qu’un civil puisse être le prochain directeur du Service de police de Montréal.

Après une carrière de 28 ans au sein du SPVM, Guy Ryan est bien au fait des guerres internes qui se jouent au sein de l’état-major. Il a même participé à une course à la chefferie, mais l’a perdue.

Quant à l’idée qu’un civil puisse être à la tête du SPVM, il n’est pas contre.

«Peut-être que oui, mais il faut que l’individu ait les coudées franches et qu’il connaisse le service de police de Montréal. C’est gros le SPVM. Je ne vous dis pas de mettre le service de police en tutelle. On était cité en exemple à travers la planète. Tout le monde venait chez nous pour copier nos façons de faire. Le Service est en régression depuis 10-12 ans. Les individus étaient compétents, scolarisés, mais il y avait tellement de choses qui sautaient à gauche et à droite.» 

Guy Ryan, retraité du SPVM, vient nous parler des guerres internes au SPVM.

il y a 8 jours


Puisqu'il faut se lever

avec Paul Arcand

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.