nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Un groupe d'extrême droite intimide les journalistes de VICE Québec

Un groupe d'extrême droite intimide les journalistes de VICE Québec
Photo Facebook/VICE Québec

MONTRÉAL - Mécontents d’un reportage les concernant, des membres du groupe d'extrême droite Atalante ont fait irruption dans les bureaux montréalais de VICE Québec mercredi après-midi pour intimider les journalistes.

Dans un texte publié sur sa page Facebook et son site web, VICE Québec a précisé que la majorité de la demi-douzaine de militants de l'organisation anti-immigration basée à Québec arborait des masques fleurdelysés.

Selon VICE Québec, les intrus ont offert des fleurs à l'employée qui leur avait ouvert la porte avant de lancer des tracts et des nez de clown partout dans la salle de rédaction puis d'entourer le journaliste Simon Coutu, auteur de l'article qui leur avait déplu, et de lui remettre un trophée artisanal portant l'inscription « VICE média poubelle 2018 ».

Entrevue avec le journaliste de VICE Québec Simon Coutu qui a été intimidé par des membres du groupe d'extrême droite Atalante. 

il y a un mois

Publié vendredi dernier, le texte de M. Coutu traitait de la présence de plus en plus marquée des groupes d'extrême droite à Montréal et de la résistance des groupes antifascistes à cette situation.  

Sur sa page Facebook, Atalante a justifié son excursion dans chez VICE Québec en reprochant à l'article signé par Simon Coutu d'inciter « à la violence entre factions opposées dans un climat de tension déjà élevé ».

« Pour nous l'extrême droite, c'est un phénomène important qui mérite d'être couvert. Nous le couvrons comme quelque chose qui est d'intérêt public, mais clairement, ç'a dérangé, a affirmé Philippe Gohier, rédacteur en chef de VICE Québec en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.

« Mais nous n'avons pas l'intention d'arrêter de couvrir ça juste parce qu'il y a des gens qui cherchent à nous intimider. »

M. Gohier s'est dit d'accord avec la réaction de Stéphane Giroux, le président de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), qui a déclaré que la visite impromptue d'Atalante dans les bureaux de VICE Québec était une « tentative d'intimidation pour essayer de censurer la presse ».

« Je suis 100 pour cent d'accord avec la FPJQ sur le fait que, ce qu'on a vécu aujourd'hui, c'est une attaque à part entière contre la liberté de la presse et notre liberté de couvrir des sujets que l'on considère comme étant d'intérêt public », a-t-il affirmé.

M. Giroux a fortement encouragé VICE Québec à porter plainte. M. Gohier a indiqué qu'aucune décision n'avait été prise à ce sujet pour le moment.

« Nous avons fait un rapport de police et nous avons six mois pour porter plainte, a-t-il révélé. Mais ce sont les ressources humaines et légales qui vont décider de la suite des choses. »

Fabi la nuit

En direct de 00:00 à 03:00

1502
100

Fabi la nuit

avec Jacques Fabi

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.