nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Les agriculteurs québécois attendent impatiemment la pluie

Les agriculteurs québécois attendent impatiemment la pluie
Photo: pixabay.com

Sécheresse et récoltes: est-ce qu'il y aura un impact sur les prix? 

il y a 6 jours

De nombreux agriculteurs québécois pourraient perdre leurs récoltes si la pluie ne tombe pas d'ici deux semaines.

La sécheresse qui sévit au Québec donne du fil à retordre aux maraîchers. La technologie sauve la mise, mais la popularité des achats locaux a aussi un impact sur les ventes.

La sécheresse qui présente un gros défi pour les maraîchers ne devrait toutefois pas avoir trop d'impact sur le coup du panier de fruits et légumes.

D'une part, la technologie des systèmes d'irrigation aide les producteurs à obtenir de bonnes récoltes.

Par contre selon le spécialiste en consommation et en agroalimentaire, Sylvain Charlebois de l'Université Dalhousie, la popularité des produits locaux et la rétissance pour d'autres produits fait aussi pression pour augmenter la demande des aliments d'ici.

De son côté, le Journal de Montréal a publié un article sur le sujet ce matin, citant plusieurs agriculteurs qui voient leur réserve d'eau au bord de l'épuisement.

Quelques-uns ont déjà perdu jusqu'à 100 000 dollars en raison des conditions climatiques particulièrement arides des dernières semaines.

Bien que la production maraîchère soit pour l'instant la première victime de cette sécheresse, les éleveurs de bétail aussi sont inquiets. Ils craignent que la récolte de foin soit fortement amoindrie.

Depuis déjà un moment, l’eau crée une véritable concurrence entre agriculteurs, qui utilisent divers moyens pour s’en procurer, comme pomper l’eau d’un lac.

Mais dans la plupart des champs, l’irrigation ne suffit plus.

Sur son site internet, Environnement Canada annonce de faibles précipitations vendredi. Elles devraient toutefois être plus généreuses mardi. 

Mentionnons que ce n’est pas qu’une petite averse ou un orage qui pourra améliorer la situation. Le président des producteurs maraîchers, Jean-Marie Rainville, avait affirmé au 98,5 FM il y a cinq jours que l’idéal serait de voir tomber la pluie de quatre à cinq heures consécutives.

Les vignerons du Québec, contrairement aux agriculteurs, sont très satisfaits de ce soleil qui brille depuis plusieurs jours.

Fabi la nuit

En direct de 00:00 à 03:00

1382
100

Fabi la nuit

avec Jacques Fabi

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.