98,5FM Montréal 106,9FM Mauricie 104,7FM Outaouais 107,7FM Estrie

Le tarif des CPE restera à 7 $, assure Nicole Léger

Publié par La Presse Canadienne le mercredi 04 décembre 2013 à 17h28.
Le tarif des CPE restera à 7 $, assure Nicole Léger
iStock

MONTRÉAL - La ministre de la Famille, Nicole Léger, assure que le gouvernement n'a pas l'intention de faire passer de 7 $ à 8 $ par jour le tarif de garde dans les Centres de la petite enfance (CPE).

Même si la situation des finances publiques du Québec est précaire, il est hors de question que le gouvernement Marois renie l'un de ses engagements électoraux pour regarnir les coffres de l'État, a martelé la ministre.

«Lors de la campagne électorale, on a clairement dit que (...) si les Québécois nous donnaient le mandat, les tarifs seraient à 7 $», a affirmé Mme Léger en entrevue téléphonique, mercredi, en fin d'après-midi.

Et le réseau n'a pas à s'inquiéter de l'éventualité de compressions budgétaires en 2014-2015: Québec n'a pas l'intention de sabrer dans le budget, a déclaré la ministre.

«Il n'y en a pas de coupes dans les CPE. Aucune coupe dans les CPE; je suis en mode développement. Le ministère de la Famille a été augmenté de 3,2 pour cent pour faire le déploiement des 28 000 places qu'on a annoncées», a-t-elle insisté à l'autre bout du fil.

La ministre Léger a refusé de confirmer que la hausse du tarif avait été discutée dans le cadre des travaux du chantier sur le financement des services de garde, auquel participe notamment l'Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE).

Contrairement à la ministre, le regroupement estime que l'idée d'une hausse du tarif n'est pas à écarter.

L'AQCPE soutient qu'il ne sert à rien de faire preuve de «dogmatisme» et se dit prête à discuter de cette possibilité, à condition que le principe d'universalité du réseau des CPE ne soit pas remis en cause.

Nicole Léger n'a pas voulu préciser si le Parti québécois (PQ) prendrait de nouveau l'engagement de maintenir le tarif à 7 $ dans l'éventualité du déclenchement d'élections générales hâtives.

Le PLQ envisage l'indexation, au minimum

De son côté, le chef du Parti libéral du Québec (PLQ), Philippe Couillard, n'a pas laissé place au doute quant aux intentions de sa formation politique au chapitre tarifaire.

«Ce qu'on pense, en général, c'est que la règle d'indexation doit s'appliquer. On aura des choses plus détaillées à dire en campagne (électorale)», a-t-il déclaré.

La Coalition avenir Québec (CAQ), pour sa part, croit que l'augmentation du tarif devrait se faire en suivant le taux d'inflation.

98,5 fm » National » Nouvelle