(98,5 FM) - Après Mattel qui a diversifié les silhouettes de sa poupée Barbie en 2016, voilà que Disney révolutionne ses contes de fées.

Depuis quelques années, les films de Disney mettent en vedette des personnages féminins de plus en plus forts et autonomes. De plus, les personnages sont issus de divers milieux ethniques et représentent mieux la société actuelle.

«Force est de reconnaître qu’historiquement, la plupart des personnages de Disney reposaient sur un modèle historique, une structure mythique. C’était souvent la jeune fille dont les qualités premières, c’était sa gentillesse et de passer à travers les épreuves la tête haute. Il y avait ces clichés qui revenaient systématiquement», d’expliquer Luc Dupont, spécialiste en marketing, professeur au département de communications de l’Université d’Ottawa.

Selon le spécialiste, avec ces dernières œuvres, Disney explore de nouvelles avenues et jusqu’à maintenant c’est plutôt rentable.

«Ce sont les dollars. Le plus bel exemple étant celui de Barbie. Un moment donné, tu vends moins de poupées. Donc, oui on assiste à un virage chez Disney et c’est payant. Et c’est pour ça que cette nouvelle vague de personnages, ce n’est qu’un début et qu’on va explorer toutes sortes d’autres histoires. Il y a encore des univers à explorer.»