98,5FM Montréal 106,9FM Mauricie 104,7FM Outaouais 107,7FM Estrie

Les grandes entrevues et chroniques

Écouter
| Mis en ligne le jeudi 27 novembre 2014 | Durée : 2:47
Écouter
| Mis en ligne le mercredi 26 novembre 2014 | Durée : 3:10
Écouter
| Mis en ligne le mardi 25 novembre 2014 | Durée : 3:17
Écouter
| Mis en ligne le lundi 24 novembre 2014 | Durée : 4:21
Écouter
| Mis en ligne le samedi 22 novembre 2014 | Durée : 7:03

Trois jeux québécois sont lancés cette semaine

Bruce Lee La Fureur du Dragon

Site officiel

Missing

Site officiel

Jeux de Noël de l'UQTR

La tempĂŞte Ă  Buffalo en images

Cette vidéo virale était finalement fausse!

Un père chante pour son fils mourant

En Syrie, ce jeune garçon risque tout pour sauver une fillette

Jimmy Kimmel frappe encore!

Guy Nantel demande la charité pour PKP

Selon un ami du suspect, Martin Rouleau voulait mourir en martyr

Capture d'Ă©cran 2014-10-21 Ă  03.33.50.png

Sur Facebook, Martin Rouleau avait changé son nom pour Ahmad Rouleau. Sur son compte créé en mai 2013, il fait l'apologie de l'islam radical, il parle du diable, d'Allah. Il publie des extraits du Coran.

Comme celui-ci : « Aux hypocrites, hommes et femmes, et aux mécréants, Allah a promis le feu de l'Enfer pour qu'ils y demeurent éternellement. C'est suffisant pour eux. Allah les a maudits. Et pour eux, il y aura un châtiment permanent. »

On voit clairement qu'il est un adepte des théories du complot. Il avait cessé d'écrire au mois de mai, mais il est revenu sur son compte il y a quelques jours.

Le 17 octobre dernier, il a changé sa photo de profil pour la remplacer par deux portes qui mènent vers le ciel et vers l'enfer.

Selon des amis de Martin Rouleau, avec qui j'ai eu des échanges hier soir sur Facebook, le jeune s'était radicalisé dramatiquement au cours des derniers mois.

Voici un résumé de mes conversations avec deux de ses proches.

Sa photo

"Il est photographié avec un ami. C'est celui avec la casquette. Il ne se ressemblait plus vraiment, il avait maigri et portait une très longue barbe. »

Il voulait mourir en martyr

« Martin voulait mourir en martyr. Il voulait aller au paradis. Être un martyr et protéger ses proches de l'enfer. C'était une très bonne personne. Je tiens à le dire. Il était très lucide. C'est juste que l'islam lui a monté à la tête. Il a pris tout au pied de la lettre. C'est clairement un geste voulu. On est tous sous le choc, mais on n'est pas vraiment surpris. »

La charte : un déclencheur

"Martin a commencé à sérieusement délirer lors du débat entourant la charte de la laïcité au Québec. Il souhaitait que la charia soit appliqué ici. Il était sur le bien-être social parce qu'il ne voulait plus participer à notre modèle économique. Il vivait pauvrement, il envoyait tout son argent à l'étranger pour soutenir les djihadistes. Son père le traitait de fou. Lorsqu'il avait son entreprise, il avait de l'argent, il faisait la fête, jouait au poker, fumait du pot. Du jour au lendemain, il a basculé."

Il a tenté de convertir ses amis

« Il m'a converti lorsque ma mère est tombée malade. Après, on l'a vu se radicaliser. Je me suis éloigné. Il est mort comme il le voulait et c'est la foi islamique qui en est la cause. »

Une dispute avec un partenaire d'affaires serait Ă  l'origine de sa radicalisation

« Martin avait une compagnie de lavage à haute pression. Il s'est fait voler une grosse somme par un partenaire/client (quelques milliers de dollars). Il n'avait aucun recours. Il s'était fié à l'humain et à sa bonne volonté. Après avoir eu envie de descendre à la maison de cette personne, il s'est dit : qu'est-ce que je fais? Où suis-je rendu comme être humain? etc., etc. Il a commencé à s'informer sur les théories du complot et petit à petit, ça l'a mené à l'islam. »

Il priait cinq fois par jour

« Au début, tout était cool. Il était normal, mais plus il s'informait, plus il devenait radical. Il était très strict. Aucun péché, cinq prières par jour, etc. Il s'habillait en robe, s'est laissé poussé la barbe, il ne faisait que publier des photos et des vidéos du djihad sur le Web. Il était barré de tous les forums parce que ses propos étaient trop extrémistes.»

Il a tenté d'aller à l'étranger pour combattre auprès de djihadistes

« Il voulait faire le djihad, mais il a été interdit à l'aéroport. Il voulait se rendre en Afghanistan pour ensuite aller en Irak ou en Syrie. Rendu là, il a dû rebrousser chemin. C'est là que son père a contacté les autorités. Il défendait aussi les décapitations, c'est là que j'ai arrêté de lui parler.»

Un bon père de famille

« J'ai côtoyé cet ami pendant plus de 10 ans. C'était un confident, une personne qui a mes yeux était vraie dans ce monde de faux. Un fils, mais aussi un père. Il laisse dans le deuil son père, sa mère, sa sœur ainsi que son jeune fils.

Il était toujours là pour aider son prochain, peu importe le service, sans jamais rien demander en retour. Toujours souriant et prêt à t'accueillir. Il était à l'écoute de ses proches. Il était dévoué pour son fils, toujours en train de jouer avec lui et lui donner toute l'attention. C'était l'ami le plus cultivé que j'avais. Autant sur la politique que sur l'économie, Martin m'en a appris beaucoup. Que son âme repose en paix. »