98,5FM Montral 106,9FM Mauricie 104,7FM Outaouais 107,7FM Estrie

Porsche Camp4 - L'art du dérapage contrôlé

Porsche_Camp4_2012-26.JPG

Lorsque j'ai appris à mes amis que j'allais prendre des cours de conduite au volant de voiture Porsche, tout le monde voulait tout de suite devenir mon assistant pour la journée. C'est drôle, ces mêmes personnes ne lèvent jamais la fin lorsque j'essais une Corolla pour la semaine, bref.  J'ai continué en précisant qu'il serait surprenant de dépasser les 40 km/h durant cette journée de leçon intensive. Hé Oui, 40 km/h en Porsche. En fait, pour être tout à fait honnête, j'ai réussi une fois à toucher les 60 km/h à la fin de l'après-midi. Mis pourquoi profitez d'une si belle voiture et ne pas rouler plus vite.  Tout simplement parce que vous avons passer notre journée à rouler sur la glace.
Porsche_Camp4_2012-87.JPG
Camp4 est un programme de conduite hivernale de trois jours organisé par Porsche AG et les cours se donnent en Finlande et au Canada. 20 Porsche Cayman et 911 Carrera se retrouvent dans la neige et Porsche veut prouver aux propriétaires qu'il est tout à fait possible de rouler ces sportives dans la neige. Au volant de ces voitures sport à traction intégrale ou propulsion de plus de 300 chevaux, les participants au Camp4 Canada ont l'occasion d'apprendre des techniques de conduite hivernale extrêmement utiles et d'explorer de nombreuses pistes enneigées au complexe Mecaglisse, à Notre Dame de la Merci, près de St-Donat.  Ce complexe offre des installations de conduite sur glace ou sur neige de catégorie internationale. Deux parcours comportant de nombreux virages avec aires de dérapage, tout cela pour permettre aux conducteurs d'explorer les limites Porsche dans des situations sécuritaires et contrôlées.

La journée commence avec les consignes de base, plusieurs instructeurs et dans mon cas une Cayman à propulsion. Le but de ces trois jours (qui était résumé en une journée pour les journalistes) est d'apprendre à maîtriser l'hiver au volant, de connaître les réactions d'une voiture qui dérape, sous-vire ou survire. Nous parlons ici de conduite défensive. Il est impossible d'aller vite. La majorité des parcours sont littéralement fabriqués de glace. Ils y avaient des pneus à clous sur toutes les voitures, sinon il aurait impossible d'avoir la moindre marge de manœuvre. Nous disions donc que la journée avait commencé au volant d'une Cayman et d'un parcours en slalom. À basse vitesse, le conducteur apprend à maîtriser le transfert de poids d'un véhicule qui va de gauche à droite sur la route et à doser l'accélérateur pour rester dans le droit chemin.
Porsche_Camp4_2012-86.JPG
Après un lunch rapide, le deuxième exercice est autour d'un grand cercle avec des Porsche 911 décapotable (avec le toit, il faisait -15 degrés) 4 roues motrices.  Nous étions tout bonnement autour de deux aires de dérapages, un petit et un grand. Il faillait visée à faire un tour complet de chaque cercle en demeurant en dérapage constant. Plus vite dit que fait. Il est très difficile de mettre la  bonne dose de puissance et de tourner le volant au bon angle pour garder la voiture en dérapage. Après plus d'une heure sur les deux cercles, j'ai réussi à comprendre le principe et faire un peu plus de la moitié de cercle en dérapage contrôlé, c'était très excitant.

 À la fin de la journée, pour mettre toutes nos connaissances à l'épreuve, un circuit routier glacée, très glacée et la nouvelle Porsche 911 2012. Une propulsion sur la glace avec des courbes serrées, un slalom attaquée à 60 km/h et quelques montées et descente. Un test de taille et une expérience unique de conduire sur la glace vive avec une simple propulsion sans toucher aux freins, sauf pour transférer le poids de la voiture. À la fin de la journée, j'ai découvert comme bien d'autres journalistes présents qu'il est possible de bien maîtriser l'hiver, même au volant d'une propulsion. Mais croyez-moi, l'intégrale est loin, très loin en avant.

Ce genre de cours devrait faire partie d'une formation obligatoire de tous les cours de conduite au Québec. C'est déjà ce que font depuis des années les pays scandinave qui obligent les automobilistes à suivre un cours de conduite en deux l'été et l'hiver. Le bilan routier serait encore meilleur.

Porsche_Camp4_2012-2.JPG

.




Enhanced by Zemanta