Wikipedia Commons
TORONTO - Le dollar canadien a bondi face au billet vert américain, mercredi, tandis que la progression des cours des matières premières a aidé la Bourse de Toronto à clôturer en hausse.

Le huard s'est apprécié de 0,70 cent US à 75,14 cents US, pendant que plusieurs autres devises marquaient des points vis-à-vis du dollar américain.

Comme les marchés boursiers, le dollar américain a reçu un coup de pouce de la victoire du président désigné Donald Trump au début novembre. Il a aussi grimpé après que la Réserve fédérale des États-Unis eut décidé de hausser son principal taux d'intérêt, le 14 décembre.

Outre l'augmentation des taux de la banque centrale, plusieurs investisseurs ont l'impression que l'institution est plus frondeuse, à la lumière de ses changements de plan pour 2017. En effet, la Fed a dit s'attendre à procéder à trois hausses supplémentaires des taux d'intérêt tout au long de la nouvelle année. Ses prévisions précédentes, émises en septembre, misaient plutôt sur deux hausses pour 2017.

Selon Norman Levine, directeur général chez Portfolio Management, le dollar américain ne fait que prendre une pause, après avoir atteint mardi un sommet de 14 ans.

«Il est possiblement allé trop loin, trop rapidement», a-t-il dit, expliquant qu'il n'y avait aucune explication à la faiblesse du billet vert. «Rien ne monte en ligne droite.»

À la Bourse de Toronto, l'indice composé S&P/TSX a grimpé pour une deuxième séance de suite, s'emparant de 113,72 points à 15 516,75 points.

La société pétrolière Encana (TSX:ECA) a notamment indiqué mercredi que sa marge de profit pour 2017 serait supérieure de 25 pour cent à ce qu'elle avait projeté en octobre. L'action de l'entreprise de Calgary a grimpé de plus de sept pour cent, ou 1,16 $, pour clôturer à 17,22 $.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a pris 60,40 points à 19 942,16 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a avancé de 47,93 points à 5477,01 points.

L'indice élargi S&P 500 a gagné 12,92 points à 2270,75 points, terminant juste en deçà de son sommet record de 2271,72 points, atteint le 13 décembre.

M. Levine s'attend à voir les marchés boursiers poursuivre leur croissance en 2017.

«Vous avez tous ces prophètes de malheur qui disent que les actions sont à un sommet et qu'ils ne peuvent que redescendre, peut-être temporairement», a-t-il noté. «Mais si les données économiques continuent à être meilleures que prévu, cela signifie que les profits des entreprises vont être meilleurs et c'est bon pour les cours des actions.»

«Même si je ne serais pas étonné ou déçu par une correction, je crois que le marché boursier continue à avoir de l'espace pour grimper.»

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a gagné 93 cents US à 53,26 $ US le baril, tandis que le prix du lingot d'or a grimpé de 3,30 $ US à 1165,30 $ US l'once. Le cours du cuivre a bondi de 7 cents US à 2,56 $ US la livre.