PC
(98,5 FM) - L'ex-cardiologue Guy Turcotte tente de faire diminuer sa peine en invoquant la maladie mentale.

Condamné en 2015 à une peine d'emprisonnement à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 17 ans pour les meurtres de ses deux enfants, l'ex-cardiologue Guy Turcotte veut faire réduire sa peine.

TVA a mis la main sur des documents remis à la Cour la semaine dernière par ses avocats. S'adressant à la Cour d'appel, le clan Turcotte ne conteste pas le verdict, mais il tente d'obtenir une réduction de la peine en invoquant la «maladie mentale».

Ses avocats estiment que le Tribunal aurait dû lui offrir la possibilité de demander une libération conditionnelle après 10 ans de pénitencier en raison de son état mental au moment des meurtres de ses deux enfants, Anne-Sophie et Olivier, commis à l'hiver 2009.

(Source: TVA)